This page is not available in your language, please, choose yours

Report : Soap & Skin feat. Ensemble au Trabendo

Publié le 18 avril 2012 Par Caroline J.

Hier soir, sur la scène du Trabendo, quelques privilégiés, dont Sortir à Paris faisait partie, ont assisté au concert d’une des artistes les plus torturées mais talentueuses de sa génération. Anja Franziska Plaschg, plus connue sous le nom de scène de Soap&Skin, nous a livré un set d’un peu plus d’une heure trente, entre moments de délicatesse et instants de folie.

A tout juste 22 ans, Anja Plaschg est déjà à la tête de deux magnifiques opus : "Lovetune for Vacuum", paru en 2009 et plus récemment "Narrow". Dévoilant de véritables pépites musicales, la chanteuse Autrichienne les a encore plus sublimés, hier soir, mardi 17 avril, sur la scène du Trabendo à l’occasion d’un concert unique dans la capitale.

Et pour cause, Soap & Skin n’était pas seule sur scène. Elle nous a fait la joie de venir accompagner de l’orchestre, baptisé Ensemble, comme ce fut déjà le cas en mars 2010 à l’Alhambra.

Un cor, deux violoncellistes, deux violonistes, une choriste, sans oublier bien sûr, le piano et l’ordinateur, éléments indispensables et indissociables pour Anja. Bref, un mélange détonnant et sacrément efficace qui n’a fait que sublimer les morceaux interprétés sur scène par Soap & Skin.

Et c’est tout d’abord seule, sur le titre "Deathmental", que la chanteuse ouvre le bal. Arrive ensuite la choriste puis l’orchestre et là, le show est véritablement lancé. Tout y passe : des nouveaux titres comme "Big Hand Nails Down", "Cradlesong", "Lost" à l’incroyable reprise de "Voyage Voyage", revu et corrigé par Anja, sans oublier, "Vater", le seul titre chanté en allemand mais dont l’intensité dépasse toute imagination.

Anja n’en oublie pas pour autant ses anciens morceaux comme "Mr.Gaunt Part 1000", "Thanatos" ou le somptueux titre intitulé "La Marche Funèbre", joué pendant plus de 6 minutes en live et dont l’euphorie et l’émotion sont à leur paroxysme. Coup de chapeau également sur "Meltdown", morceau instrumental d’une puissance et d’une efficacité inégalée !

Enfin, Soap & Skin, qui fut rappelée sur scènes à deux reprises, en profita pour revisiter, à sa sauce, "Pale Blue Eyes" des Velvet Underground et enfin "The End" de Doors.

Toujours aussi torturée et à fleur de peau, Soap & Skin (qui versa quelques larmes au début d’un titre et qui ne parla quasiment pas au public, excepté pour s’excuser de son accent sur "Voyage Voyage") est également toujours aussi talentueuse, surprenante et touchante sur scène et on l’en remercie !

 Découvrez le clip de "Voyage Voyage", par Soap & Skin :

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement