This page is not available in your language, please, choose yours

Nø FøRMAT Festival 2013 au Café de la Danse

Publié le 18 juillet 2013 Par Caroline J.
Nø FøRMAT Festival 2013 au Café de la Danse

Infos pratiques

Du... 11 septembre 2013
Au... 12 septembre 2013


5, Passage Louis Philippe
75011 Paris 11

Les mercredi 11 et jeudi 12 septembre prochains, le Café de la Danse ouvrira ses portes au Nø FøRMAT Festival avec, en point d’orgue de l’évènement, Kouyaté-Neerman et Bumcello pour une rencontre totalement inédite.

Le label indépendant No Format!, basé à Paris et fondé en 2004 par Laurent Bizot, puis rejoint par Thibaut Mullings en 2007, a décidé de faire son festival et ainsi d’investir le Café de la Danse les mercredi 11 et jeudi 12 septembre 2013 pour deux soirées exceptionnelles.

Pour preuve, il suffit de jeter un coup d’œil à la programmation :

11 septembre 2013 : MELISSA LAVEAUX + NICOLAS REPAC – BLACK BOX

MELISSA LAVEAUX
Brillante synthèse d’influences variées, la musique de Mélissa Laveaux pourrait rassembler les fans a priori incompatibles de Billie Holiday et de Santigold. Son écriture est personnelle et imagée, sa voix sensuelle et juvénile, et son flow imparable. Le son afro-beat low-fi de son single « Postman » passe en boucle sur Nova Une pop mutante, exigeante et inventive !

NICOLAS REPAC – BLACK BOX
Black box, c’est un voyage rétro-futuriste autour d’un sentiment musical, celui du blues. Seul dans la Black box, à l’aide de ses samples, improvisations, et boucle d’images qui s’enchevêtrent et se répondent, Nicolas Repac décline la multiplicité de ses visions du blues. 

12 septembre 2013 : BUMCELLO MEETS KOUYATE NEERMAN

Bumcello. De raga en rumba, de jungle en gnaoui, leur inspiration n’a pas de limite. Le percussionniste Cyril Atef et le violoncelliste Vincent Ségal improvisent en toute liberté. Aussi dissemblables qu’il est possible, ces deux musiciens se complètent comme les pièces d’un puzzle, au terme de parcours inverses ayant mené Cyril, le cancre autodidacte, jusqu’au Berklee College of Music de Boston, et Vincent, le prix de conservatoire, à faire ses classes de musique africaine dans le métro parisien.
Kouyaté-Neerman, c’est plus que la juxtaposition de deux instruments cousins. Lansiné Kouyaté joue comme s’il déclenchait une averse tropicale sur des feuilles de nénuphars, David Neerman a branché son vibraphone sur d’étranges pédales d’effets (distorsion, wah-wah). Et le dialogue instrumental qu’ils improvisent ouvre une voie qui va beaucoup plus loin que le croisement de deux chemins.

Infos pratiques :
Nø FøRMAT Festival
Du mercredi 11 au jeudi 12 septembre 2013
Café de la Danse

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement