This page is not available in your language, please, choose yours

Report : Rock en Seine 2013

Publié le 26 août 2013 Par Caroline J.
Report : Rock en Seine 2013

Infos pratiques


Domaine national de Saint-Cloud
92210 Saint Cloud

Une fois encore, les festivaliers se sont pressés en grand nombre au Domaine National de Saint Cloud, ces 23, 24 et 25 août, à l’occasion du Rock En Seine 2013. Et pour cause, cette nouvelle édition avait décidé de mettre les petits plats dans les grands afin de combler les oreilles des plus exigeants… Des valeurs sûres (Nine Inch Nails, System of a Down, Franz Ferdinand, Phoenix) aux valeurs montantes (Savages, Fauve ou encore Valerie June) en passant par de belles découvertes (Daughter, In The Valley Below, Chvrches), Sortiraparis revient pour vous sur cette édition 2013 !

Des annulations de groupes (tout le monde se souvient encore du split d’Oasis en 2009) aux intempéries, le Festival de Rock en Seine ne se déroule jamais sans encombre. Et cette année, l’évènement musical, désormais connu au-delà de ses frontières, n’a pas dérogé à la règle…

Si le festival avait plutôt bien débuté le vendredi 23 sous le soleil, le temps s’est dégradé au fil des jours, terminant la journée de dimanche sous la pluie… Mais qu’importe, il en faut plus pour décourager les nombreux festivaliers, fidèles amateurs de cette manifestation depuis plusieurs éditions pour la plupart.

Du côté des mauvaises surprises, c’est le groupe américain d’indie rock, DIIV, qui a fait parler de lui en annulant l’ensemble de ses dates… Résultat ? RES, pour les intimes, a décidé de faire venir le groupe belge Balthazar pour le remplacer.

Rock en Seine 2013Pour le reste, le festival s’est déroulé comme prévu avec son lot de petites habitudes : festivaliers affichant des looks plus ou moins décalés (costumes de tigres, de vaches, de Scoobi Doo, de flashmen et j’en passe), stands de boufs à gogo, espaces détente pour les uns, espaces animations pour les autres, expositions d’affiches…

J’en arrive enfin à ce que vous attendez tous : les concerts. Et il y en a eu cette année encore. 56 lives répartis sur 4 scènes différentes ! Pour faire plaisir à tout le monde, Rock En Seine avait, une fois encore, décidé de mixer les genres en invitant aussi bien des groupes rock mais aussi plus électro ou proche du hip hop…

Mais qu’on se le dise, nombreux cette année étaient au Domaine National de Saint Cloud, pour assister au retour de NIN, aka Trent Reznor et sa bande de Nine Inch Nails ! Et les fans, venus également d’Espagne ou encore d’Angleterre, n’ont pas été déçus.

Il faut dire que le groupe n’avait pas lésiné sur les moyens visuels pour éblouir le public. Quant à la Rock en Seine 2013 : Affiche Nine Inch Nailsset list, NIN a souhaité faire plaisir à ses fans en interprétant des anciens tubes à l’instar de « Piggy », « Only », « The Beginning of the End », « Find My Way » ou encore l’incontournable « Hurt » en guise de final, sans oublier d’interpréter un extrait de "Hesitation Marks", le nouvel opus du groupe attendu dans les bacs le 2 septembre prochain.

Mais NIN n’est pas le seul groupe à avoir conquis les festivaliers : de Franz Ferdinand à System of a Down en passant par Tame Imapala, l’électro déjanté des italiens de Bloody Beetroots ou encore le rock garage des Black Rebel Motorcycle Club et la pop enjouée de Belle & Sebastian, les valeurs sûres étaient au rendez-vous.

Rock en Seine 2013 : Savages sur la scène de la CascadeMais des groupes à en devenir ont, eux aussi, réussi à tirer leur épingle du jeu à l’instar de Savages : ce groupe de filles, formé outre manche, qui ne cesse de faire le buzz. Après le Nouveau Casino ou encore la Maroquinerie, Savages a donc investi la scène de la Cascade, le 23 août dernier, livrant un set énergique et décapant, coiffant sur le podium de nombreux autres groupes du genre, et, ce, grâce notamment au jeu scénique de sa chanteuse Jehnny Beth, également connue pour son autre formation musicale, John & Jehn.

Comment parler des valeurs montantes sans évoquer Fauve, qui a littéralement mis le feu à la scène Pression Live, le samedi 24 août. Beaucoup de curieux étaient au rendez-vous mais aussi beaucoup de fans, compte tenu des paroles reprises en chœur par le public. Sans surprise, le groupe français a, une fois de plus, fait monter plusieurs festivaliers sur scène, en guise de final.Rock en Seine 2013 : Affiche Fauve

JC Satàn mérite également quelques lignes. Et pour cause, ce groupe Bordelais nous a bel et bien démontré sa folie sur scène : puissantes guitares, beats de batterie effrénés, basse groove, JC Satàn a incontestablement pris possession de la scène de l’Industrie le 23 août dernier pour prouver que le rock garage pouvait également être français !

Pour le reste, Rock En Seine nous a réservé quelques autres belles surprises avec la douceur de Daughter, accentuée par la voix de la britannique Elena Tonra, le son vintage de Hanni El Khatib, le punk rock de Wavves, la pop sucrée et « made in France » de La Femme, la voix si saisissante de Valerie June, la pop électro et entraînante de Chvrches (première partie de Depeche Mode à Nîmes) ou encore le style groove-punk de Is Tropical.

Rock en Seine 2013 : Affiche TrickyEnfin mention spéciale pour Tricky, de retour depuis le 23 mai dernier avec un somptueux nouvel et 10 opus, baptisé "False Idols". Hier soir, l’artiste britannique a clôturé, en même temps que System of a Down, le festival, nous transportant ainsi vers un autre univers oscillant entre le rock et le trip hop, et invitant même le public à venir se défouler sur scène à ses côtés.

Avec de telles performances, Rock en Seine, édition 2013, a battu son record de fréquentation grâce à la venue de 118.000 spectateurs. On attend donc avec impatience l'édition 2014 et son line-up !

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement