This page is not available in your language, please, choose yours

Fête de la musique 2014 : boycott de plusieurs bars à Paris

Publié le 19 juin 2014 Par Caroline J.
Fête de la musique 2014 : boycott de plusieurs bars et restaurants à Paris

Ce samedi 21 juin 2014, la musique sera à l’honneur dans de très nombreux bars de la capitale à l’occasion de la 33ème édition de la fête de la musique. Mais alors que certains feront la fête, d’autres auront leurs rideaux baissés. Plusieurs bars et restaurants du secteur Timbaud – Saint Maur ont en effet décidé de boycotter l’évènement et d’annuler des concerts afin de protester contre la politique de la nuit actuelle.

Si vous avez prévu de célébrer la fête de la musique 2014 du côté du 11ème arrondissement alors lisez bien ce qui suit…

Et pour cause, ce samedi 21 juin, plusieurs bars et restaurants du secteur Timbaud – Saint Maur, boycotteront cet incontournable évènement musical afin de protester contre la politique de la nuit actuelle.

L’association des commerçants du “Village Timbaud”, ainsi que de nombreux autres confrères du quartier, auront donc leur rideaux baissés.

Paroles de gérants de bars et restaurants :

Nous, animateurs des soirées parisiennes et vecteurs de croissance économique pour le XIe arrondissement ne pouvons plus continuer à exercer notre activité dans le contexte suivant :
Après des années de médiation et d’efforts de la part des commerçants pour limiter les nuisances dues à leur activités et à l’interdiction de fumer à l’intérieur (investissements importants d’insonorisation, embauche de chuteurs, limiteurs de sons, participation active aux états généraux de la nuit, mise en place des sondes bruitparis, hotline pour les riverains...), il s’avère que la mairie du XIe arrondissement a pris le parti d’une poignée de riverains extrêmement minoritaires mais très procéduriers. Leur but étant de nous faire tous fermer puisque pour eux, un bon bar est un bar vide ! Et les commerçants : des dealeurs d’alcool !

1 soir de fête de la musique, 364 jours de pression à l’encontre de nos commerces et de nos clients
Est-ce cela l’équilibre entre riverains et noctambules ?
Les parisiens et les touristes ont-ils encore le droit de sortir entre amis ?
En ces temps de crise, les acteurs économiques du quartier ont décidé de réagir de manière très forte aux pressions quotidiennes qu’ils subissent.
Aujourd’hui, ce sont des centaines d’emplois menacés par une poignée de riverains aux exigences délirantes et liberticides.
Nous sommes des lieux d’échanges, de culture, de rencontres, de cohésion sociale... Mais nous sommes aussi des créateurs d’emploi non délocalisables, collecteurs de TVA, participants à la sécurité du quartier et ceci toute l’année....

Aujourd’hui les Français et les touristes délaissent une ville devenue hostile à la convivialité, pour partir faire la fête à Londres, Barcelone, Berlin, Lisbonne...

Il est urgent de se mobiliser !
Stop à la bistrophobie ! Gardons Paris vivant !

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement