This page is not available in your language, please, choose yours

Soirée de clôture du Festival Les Inrocks à La Cigale : on y était, on vous raconte

Publié le 17 novembre 2014 Par Caroline J.
Soirée de clôture du Festival Les Inrocks à La Cigale : on y était, on vous raconte

Infos pratiques


120 boulevard de Rochechouart
75018 Paris 18

Il y avait du monde à La Cigale, ce dimanche 16 novembre, pour la dernière soirée parisienne du Festival Les Inrocks, édition 2014. Et pour cause, pour cette soirée de clôture, le festival avait décidé de convier Bad Breeding, Eagulls, le duo très attendu de Royal Blood et les incontournables membres de The Jesus and Mary Chain. Sortiraparis y était et vous raconte.

Hier soir, dimanche 16 novembre 2014, un accent britannique flottait au-dessus de la salle de La Cigale.

Il faut dire que le Festival des Inrocks avait invité, pour cette soirée de clôture à Paris, quatre groupes venus tout droit d’outre manche, à commencer par les membres de Bad Breeding, qui ont ouvert le bal, un peu avant 19h.

Et on peut dire que les british ont su mettre l’ambiance notamment grâce à un style musical mariant à la perfection la tension de The Clash et la puissance dévastatrice de Motörhead. C’est pour dire ! Il suffit de prêter une oreille attentive à leur hit « Age of Nothing » pour mieux comprendre l’ambiance qui régnait à La Cigale en ce début de soirée.

Festival Inrocks 2014

Place ensuite au groupe Eagulls, acclamé par plusieurs médias de référence comme NME, Loud and Quiet, Vice, ou encore Stereogum. Ce groupe, originaire de Leeds, a donc profité de sa venue à Paris pour dévoiler quelques-uns de ses morceaux, oscillant entre indie rock, punk rock et garage rock, et extraits de son très prometteur premier LP au nom éponyme.

Festival Inrocks 2014

C’est ensuite autour du duo très attendu de Royal Blood, originaire de Brighton. Composé du chanteur/bassiste Mike Kerr et du batteur Ben Thatcher, ce groupe est déjà comparé aux White Stripes ou encore aux Black Keys.

Festival Inrocks 2014

Il faut dire que les deux compères ont produit quelques incroyables petites pépites sonores comme les morceaux « Little Monster » ou encore « Figure It Ou » et qu’ils savent incontestablement les faire vivre et transpirer sur scène. Certains spectateurs étaient d’ailleurs en nage, telle l’ambiance était à son apogée. Ils n’ont beau être que deux, Royal Blood sait y faire sur scène ! C’est peut-être d’ailleurs pour cette raison que les Foo Fighters ont décidé de faire appel au duo afin d’assurer leur première partie, au côté d’Iggy Pop, à l’occasion de leur tournée britannique!

Enfin, il faudra attendre 21h35 précise pour voir débarquer sur la scène de La Cigale les incontournables membres de The Jesus and Mary Chain !

Arborant un t-shirt The Modern Lovers, le chanteur Jim Reid, pas très causant et peu souriant, nous replonge pourtant dans le passé grâce à un son bien particulier et à des tubes qui ont bercé les amateurs de noise pop et de post punk, issus d’une époque révolue.

Au côté de son frère William et des autres membres du groupe, Jim Reid en a donc profité pour interpréter, devant un parterre de fans bien excités, des hits comme « Some Candy Talking », « Just Like Honey », « The Living End » ou encore « Head On », « Never Understand » et « Psychocandy ».

Bref, un pur bonheur pour les très nombreux admirateurs parisiens qui n’avaient pas revu leur groupe favori depuis 2007, lors de leur concert à Rock En Seine.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement