This page is not available in your language, please, choose yours

Détroit à La Maroquinerie : on y était, on vous raconte

Publié le 3 décembre 2014 Par Caroline J.
Détroit à La Maroquinerie : on y était, on vous raconte

Infos pratiques


23, Rue Boyer
75020 Paris 20

Hier soir, mardi 2 décembre 2014, Bertrand Cantat et ses acolytes de Détroit donnaient un concert de dernière minute à la Maroquinerie de Paris, à seulement 24 heures de leur grand show au Zénith. Si Bertrand Cantat était quelque peu malade, l’artiste a tout de même réussi à donner de la voix pendant environ 1h20.

De très nombreux fans de Bertrand Cantat auraient souhaité être présents à ce concert de Détroit donné ce mardi 2 décembre 2014 à La Maroquinerie. Malheureusement, qui dit petite salle, dit nombre de places très limitées… Inutile de vous préciser que les 500 billets se sont arrachés en quelques minutes, lors de la mise en vente qui s’est déroulée ce lundi, et que j’avais rarement vu la Maroquinerie aussi pleine à craquer. Une configuration idéale pour se réchauffer par ces froides températures. Mais le public n’a pas été ma seule source de chaleur. Il faut dire que lorsque Bertrand Cantat, Pascal Humbert et les autres membres de Détroit ont fait leur entrée, peu avant 20h45, certains spectateurs étaient déjà bien excités!

Et je les comprends ; pouvoir assister à un live de Détroit dans un cadre aussi exceptionnel que celui de La Maroquinerie est tout simplement unique et rare.

L’évènement aurait pu être parfait. Malheureusement pour nous, le chanteur est tombé malade quelques jours auparavant et le virus, qu’il ne s’est pas privé de maudire, n’a pas épargné ses cordes vocales. Toutefois, Bertrand Cantat a tenu les notes et a prouvé qu’il savait, même malade, assurer le show.

On se met alors à s’émouvoir sur « Ma Muse », « Horizon », « Droit dans le soleil », ou encore « Ange de désolation » et à se laisser emporter par les anciens morceaux de Noir Désir, très attendus par l’assemblée. De « Lazy », à « Un jour en France » en passant par l’incontournable « Le Vent nous portera » et le somptueux « Le Fleuve »... les spectateurs ont, sans surprise, repris en coeur la plupart de ces hits.

Obligé de se soigner, Bertrand Cantat, suivi de ses acolytes, s’éclipse au bout d’une heure et revient quelques minutes plus tard pour interpréter trois morceaux extraits de "Horizon". C’est sur le très électrisant « Sa Majesté » que Détroit achèvera finalement son show.

S’excusant et préférant très certainement se préserver pour le concert de ce soir au Zénith, Bertrand Cantat et ses acolytes saluent le public avant de quitter définitivement la scène, au grand dam des fans qui espéraient avoir un rappel…

Setlist :

Glimmer in Your Eyes
Ma Muse
Horizon
Le creux de ta main
Lazy
Le Fleuve 
Le vent nous portera
Un jour en France
Null and Void

Break

Droit dans le soleil
Ange de désolation
Sa Majesté

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de disco2000

    disco2000 le 03/12/14 à 12h19

    Voici quelques photos d'hier soir.

    http://malpasofreakshow.tumblr.com/post/104196096808/detroit-la-maroquinerie-paris-2-12-14

L'AGENDA

Annoncez votre événement