This page is not available in your language, please, choose yours

Ballet-flamenco-andalucia

Publié le 8 janvier 2009

Infos pratiques

Du... 30 janvier 2009
Au... 22 février 2009


32, rue Richet
75009 Paris 9

Cristina Hoyos, la grande Dame du Flamenco, enfin de retour à Paris.
Entourée de son Ballet Flamenco Andalucia avec vingt six danseurs,
musiciens et cantaores, Cristina Hoyos fait ses adieux à la scène dans
ce "Romancero Gitano"inspiré des poèmes de Lorca.
Cristina Hoyos,
la grande Dame du Flamenco, enfin de retour à Paris. Une histoire
flamboyante et magnifique, irriguée du sang gitan et plongeant ses
racines au cœur de la terre andalouse.
Pour Cristina Hoyos, c’est
la rencontre avec Antonio Gadès en 1969 qui marque le point de départ
d’une carrière qui va la conduire dans le monde entier, la faire
connaître par le théâtre et le cinéma de tous les publics, et conférer
au flamenco une notoriété qu’il n’avait jamais connue jusque là.
Rapidement considérée comme la plus grande danseuse flamenco de tous
les temps, interprète inoubliable de 'Carmen' et de 'Noces de Sang' qui
seront des succès internationaux majeurs, Cristina Hoyos est la
première danseuse flamenco à se produire à l’Opéra de Paris. Sa
dernière visite à Paris remonte à 2000, au Théâtre Mogador.
Cristina Hoyos dirige depuis 2004 le Ballet Flamenco d’Andalucía, avec lequel elle crée 'Romancero Gitano' en 2006.
'Romancero
Gitano', de F. García Lorca, paru en 1928, est considéré comme une
œuvre majeure de la littérature espagnole du XXe siècle. Il allie la
poésie savante et la poésie populaire et célèbre la culture tzigane,
qui a nourri la culture de l'Andalousie. Le recueil reflète les
souffrances d'un peuple qui vit en marge de la société, persécuté par
les représentants de l'autorité.
Les poèmes, empreints de
sensualité, ont pour cadre Grenade, Cordoue ou Séville. Ils mettent en
scène des personnages de Tsiganes, comme Antoñito el Camborio ou la
nonne gitane, mais aussi des saints (sainte Eulalie), des personnages
bibliques (Tamar et Amnon), des personnifications d'éléments naturels
(la lune, le vent). De nombreux symboles courent dans le recueil, tels
que la lune et la couleur verte qui symbolisent souvent la mort.
Le
spectacle est tiré de l'œuvre originale de Lorca, avec toute la passion
du flamenco, l'intensité de la musique en direct composée par Pedro
Sierra, les costumes de Pedro Moreno. Avec l'émotion de la danse, la
chorégraphie de Cristina Hoyos et la mise en scène de José Carlos
Plaza, l'un des plus importants créateurs espagnols.
Toute
l'essence de l'œuvre de Garcia Lorca, le style épuré du Ballet Flamenco
Andalou, la présence magistrale de Cristina Hoyos, s'unissent pour
donner naissance à un grand spectacle.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement