This page is not available in your language, please, choose yours

Je danserai pour toi au théâtre de l'Essaïon : notre critique

Publié le 7 octobre 2016 Par Maïlys C.
Je danserai pour toi au théâtre de l'Essaïon : notre critique

Infos pratiques

Du... 8 septembre 2016
Au... 11 novembre 2016


6 rue Pierre au lard
75004 Paris 4

15 euros (tarif réduit)
20 euros (tarif plein)

Le théâtre de l'Essaïon accueille "Je danserai pour toi" du 8 septembre au 11 novembre 2016. Sophie Galitzine est seule, toute blanche dans la lumière claire, et s'apprête à nous raconter son histoire, ou plutôt celle de sa conversion à la religion chrétienne. De ce spectacle à la voix apaisée émergent quelques bonnes idées, porteuses de sens et d'amour, mais aurait pu et aurait du aller plus loin dans sa démarche.

Le théâtre de l'Essaïon est en plein Paris, juste derrière le Centre Pompidou, à deux pas des Halles et des folies du Marais. Pour y parvenir, on court dans les petites rues pavées ou on se débat entre les voitures embouteillées de la rue du Renard : arrivant exsangue, stressé, on s'assoit et on attend le miracle du divertissement.

Mais Sophie Galitzine n'est pas là pour nous divertir, non, elle se présente à nous avec toute la bonne volonté du monde pour nous conter sa conversion, dont la démarche démarre à la mort de son père. Cette disparition tragique lui donne des envies d'ailleurs, elle se plonge dans la méditation, recherche le calme dans des balades et une pratique rassurante de l'hindouisme... Et puis un jour, subitement, elle réalise que l'homme qui pourrait combler le vide laissé par son père n'est autre que Jésus. 

La religion chrétienne arrive donc dans sa vie comme un miracle, alors que ceux qui l'entourent la voit comme un cheveu sur la soupe. On l'interroge, sans cesse, sur ses envies de sexe, de plaisirs, de vivre selon les règles d'aujourd'hui, d'afterworks enfumés en rencontres éphémères. Mais la dame est bien armée, et sait répondre à ses détracteurs. C'est là où le spectacle devient réellement intéressant, car Sophie Galitzine touche un point sensible de la religion catholique, son merveilleux rapport au corps. On se rappelle alors la sensualité totale et bouleversante du Cantique des cantiques, et on voit enfin pourquoi une jeune femme, comédienne et sexy, peut être attirée par la religion. 

Un regret toutefois, car le texte ne s'attarde pas sur cet aspect, qui le sauve de son aspect légèrement "La religion pour les nuls". Sophie Galitzine a toutefois du courage et une véritable mine d'or entre les mains : nous ne pouvons que l'inviter à creuser davantage ce lien entre corps, danse et religion.

Informations pratiques : 

Je danserai pour toi
Au théâtre de l'Essaïon
Du 8 septembre au 11 novembre 2016
Tarifs : 20 (plein), 15 (réduit)
Réservez vos places en ligne 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement