This page is not available in your language, please, choose yours

Volver au Théâtre National de Chaillot : une petite déception...

Publié le 13 octobre 2016 Par Marine S.
volver

Infos pratiques

Du... 13 octobre 2016
Au... 21 octobre 2016


Place du Trocadéro et du 11 Novembre
75116 Paris 16

La chanteuse Olivia Ruiz et le chorégraphe Jean-Claude ont uni leur talent afin de créer Volver, une comédie-musicale (qui n'y ressemble pas) autour de la guerre civile espagnole, empreintant sa dramaturgie dans les textes des chansons d'Olivia Ruiz. Une mayonnaise qui ne prend pas.

L'idée était plutôt bonne : piocher dans la discographie sucrée d'Olivia Ruiz et en faire un spectacle, en y ajoutant les chorégraphies de Jean-Claude Gallotta. C'était l'idée de Volver, ce spectacle musical donné au Théâtre National de Chaillot en ouverture de saison. Volver, comme un des plus beaux films de Pedro Almodovar. Volver, comme la chanson de Carlos Gardel et comme celle d'Olivia Ruiz, qui signifie revenir en espagnol.

L'histoire ? Celle d'une petite fille espagnole qui, aux heures les plus sombres de la guerre civile, s'enfuit jusqu'à Carcassonne, puis jusqu'à Paris. Femme de ménage au Lapin Agile, elle va rencontrer l'amour et, elle va rencontrer la gloire. 

Sur le papier, rien de plus savoureux. On connaît la fraicheur d'Olivia Ruiz et la guerre civile espagnole, sujet majeur de l'histoire, n'est pas très peu traitée en France, en tout cas artistiquement. Malheureusement, le spectacle ne prend pas. Les chorégraphies de Jean-Claude Gallotta, vraiment décevantes, manquent de vitalité et de sensualité. La dramaturgie parait insuffisante et on ne comprend pas bien comment on est passé, en quelques dizaines de minutes, de la guerre civile à la Femme Chocolat. Si la partie chantée est très bien portée par Olivia Ruiz, toute en fraicheur et en grâce, étonnante, le tout manque de cohérence et finalement, de dynamisme. Une déception qui, néanmoins, ne manque pas de bonne volonté et de sourires.

La grosse qualité de ce spectacle reste néanmoins le message qu'il fait passer. Sous-jaçent à cette histoire de petite fille qui monte trouver la gloire à Paris, on comprend l'histoire qui se répète, celle de ce qu'on appelle aujourd'hui des "réfugiés". Des immigrés ailleurs, qui ne sont cependant plus les bienvenus chez eux. Les guerres créent des êtres sans racine et sans patrie. Il y a 80 ans, ils étaient espagnols, italiens. Ce spectacle nous rappelle qu'il faut apprendre à écouter le passé et à ne pas répéter les mêmes erreurs.

nfos pratiques :

Volver au Théâtre National de Chaillot, du 6 au 21 octobre 2016.

15h30 DIM 9
19h30 JEU 6, JEU 13, JEU 20

20h30 VEN 7, SAM 8, MAR 11, MER 12, VEN 14, SAM 15, MAR 18, MER 19, VEN 21

Tarifs : de 11 à 35€

Réservations : 01 53 65 30 00



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement