This page is not available in your language, please, choose yours

Une Saint Valentin légère(s) et sans filtre

Publié le 11/02/12 Par Mélanie B.
Partager sur twitter
Partager sur Google+
Légères et sans filtre © Maud Weber

A l'occasion de la reprise du spectacle Légères et sans filtre au Théâtre du Temple, Sortiraparis.com a posé quelques questions à Marine et Vanessa qui nous brieffent sur la Saint Valentin.

SAP/ Pourriez-vous nous résumer le spectacle en quelques mots ainsi que votre personnage, l’un vu par l’autre ?

Marine : Ce sont les péripéties de deux trentenaires complètement barrées à travers plusieurs scènes de vie. Tout les oppose et pourtant elles sont amies depuis l’enfance.
Vanessa : Le personnage de Marine est totalement « control freak » et semble tout gérer dans sa vie mais son penchant pour la bouteille révèle une certaine fragilité.
Marine : En ce qui concerne le personnage de Vanessa, on peut dire qu’elle a les fils connectés mais pas dans le bon sens. Elle est touchante dans sa maladresse, super généreuse et surtout très « attachiante » !!!

SAP/ Cela ne vous arrive jamais d’inverser les rôles ? La brune pas si sage et la blonde bricoleuse ?

Vanessa : Sur scène non ! Et dans la vie pas sur tous les plans. Par exemple Marine est vraiment très bricoleuse dans la vie d’ailleurs à Noël, elle a eu une perceuse.

SAP/ Vos points communs avec les personnages dans la vraie vie ?
Marine : Comme l’a dit Vanessa, je suis effectivement bricoleuse, j’aime bien ranger les choses dans des cases, et je ne dis jamais non à un apéro, ça doit être mes origines bretonnes.
Vanessa : Contrairement à Marine j’assume tout ! Alors oui mon personnage me ressemble beaucoup sauf que mon meilleur ami dans la vie n’est pas une plante verte qui s’appelle Michel mais mon bouledogue français que j’ai appelé Valium. Ça vous laisse mesurer l’étendue des dégâts !!!

SAP/ Pourquoi avoir appelé le spectacle « légères et sans filtre » ? Une référence à " un autre " de vos vices ?

Marine : On fume toutes les deux c’est vrai. Mais on s’est rendu compte que ces deux qualificatifs correspondaient très bien à nos personnages et au spectacle.
Vanessa : Légères parce que sans prise de tête et sans filtre parce que sans tabou.

SAP/ L’alcool, le shopping, Shakira, le quinoa, ce sont de véritables addictions ?
Est-ce qu’il y a une quelconque corrélation autobiographique entre le spectacle et la réalité ?


Marine : Le quinoa comme symbole d’une alimentation équilibrée, oui c’est tout à fait ça !
Vanessa : Shakira complètement ! Je me suis d’ailleurs autoproclamée sosie officiel.

SAP/ « Je suis belle, je suis bonne, je suis capable », « fuck les kilos », avec des slogans pareil vous pourriez remporter bon nombre de voix : vous briguez l’Elysée en fait ?

Marine : Pas du tout, parce qu’on mettrait un sacré bordel si on était à la tête de l’Etat !
Vanessa : Ouais et on mettrait Michel (ma plante verte) premier ministre !
Marine : C’est bien ce que je disais !!!

SAP/ Comment écrivez-vous vos sketches ? A quatre mains ?


Marine : Au départ Vanessa a eu l’idée du duo et de l’histoire, elle avait écrit quelques scènes et m’a proposé cette aventure.
Vanessa : Maintenant quand on écrit, on part souvent d’une situation qui nous fait marrer, qui nous parle et sur laquelle on peut délirer. Puis c’est parti, on écrit, on répète on le met sur scène et on ajuste suivant les réactions du public.

SAP/ Vous abordez aussi le thème de la Saint Valentin pendant le spectacle, c’est une véritable angoisse ? Qu’avez-vous prévu justement cette année ? Une fécondation In-vitro vraiment ?

Marine : La Saint Valentin je m’en fous, en revanche deux jours après c’est mon anniversaire et ça, c’est important ! Et non cette année je n’ai pas commandé de bébé !!
Vanessa : Moi la Saint Valentin je m’en fous aussi à part le soir même ou ça me rappelle que je suis célibataire donc forcément coup de spleen. Et pour éviter de déprimer, il faut que je m’occupe !

SAP/ Alors justement, le programme idéal à cette date pour vous ce serait quoi ?

Vanessa : Soirée entre copines, ambiance tartiflette party et visionnage de Dirty Dancing !!
Marine : Tout sauf un dîner aux chandelles !

SAP/ Une ou deux adresses à Paris que vous affectionnez chacune à conseiller aux Internautes pour une Saint Valentin réussie ? (un restau, un sex shop, un café ?...)

Vanessa : Un resto que j’adore : Les Bonnes Sœurs, avenue de Trudaine.
Marine : Le Onze Bar, mon QG, rue Jean Pierre Timbaud.

SAP/ Votre coup de cœur théâtre du moment ?
Marine : « Casino » au Théâtre de l’Essaion. Le meilleur spectacle d’impro du moment.
Vanessa : « Warren Zavatta » au Théâtre Le Temple. Cet homme sait tout faire il est incroyable !!!

SAP/ Et ça se joue le soir de la Saint Valentin ?


Marine : Non ça ne joue pas malheureusement !
Vanessa : C’est dommage car c’est quand même le programme idéal pour une soirée de filles célibataires, Saint Valentin ou pas !
Marine : Du coup, on va passer la soirée à manger de la junk food…
Vanessa : … et à se vernir les ongles de pieds en regardant Dirty Dancing !

Et en tous cas, on peut vous retrouver dès le lendemain au théâtre le Temple à 21h30 !

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur : Partager sur twitter
Partager sur Google+

Nos articles SCÈNES sur sortiraparis.com

Commentaires

Soyez le premier à réagir !