This page is not available in your language, please, choose yours

La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute

Publié le 29 décembre 2011
La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute

Infos pratiques

Du... 21 janvier 2012
Au... 18 mars 2012


2, rue de Richelieu
75001 Paris 1

Métro Palais Royal - Musée du Louvre

27.00 euros

La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute dans la Salle Richelieu - Théâtre éphémère du 21 janvier 2012 au 18 mars 2012.

Attention, ce spectacle sera joué au Théâtre éphémère.

Prolongeant les salves tirées par Desproges contre la médiocrité humaine, ce spectacle donne la parole à l’acerbe chroniqueur, finalement moins connu du grand public que l’homme de scène. Grâce à une interprétation personnelle, dépourvue de mimétisme, et à une mise en espace suggestive, Christian Gonon ajoute une dimension théâtrale à ses textes. La mort, thème récurrent, ouvre, fi le et clôt le spectacle où fuse la parole d’un Desproges abordé comme un véritable auteur. Extraits des Chroniques de la haine ordinaire sur France Inter, de La Minute nécessaire de Monsieur Cyclopède sur France 3 et de son livre Vivons heureux en attendant la mort, aucun des textes choisis ne fut conçu pour la scène, sauf un, inédit, écrit pour son troisième spectacle qu’il ne jouera pas, la mort l’ayant finalement pris par surprise.

Prolongeant les salves tirées par Desproges contre la médiocrité humaine, ce spectacle donne la parole à l’acerbe chroniqueur, finalement moins connu du grand public que l’homme de scène. Grâce à une interprétation personnelle, dépourvue de mimétisme, et à une mise en espace suggestive, Christian Gonon ajoute une dimension théâtrale à ses textes. La mort, thème récurrent, ouvre, fi le et clôt le spectacle où fuse la parole d’un Desproges abordé comme un véritable auteur. Extraits des Chroniques de la haine ordinaire sur France Inter, de La Minute nécessaire de Monsieur Cyclopède sur France 3 et de son livre Vivons heureux en attendant la mort, aucun des textes choisis ne fut conçu pour la scène, sauf un, inédit, écrit pour son troisième spectacle qu’il ne jouera pas, la mort l’ayant finalement pris par surprise.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement