This page is not available in your language, please, choose yours

La petite dans la forêt profonde

Publié le 13 janvier 2012
La petite dans la forêt profonde

Infos pratiques

Du... 1 février 2012
Au... 3 mars 2012


16 rue Georgette Agutte
75018 Paris 18

La petite dans la forêt profonde à l'étoile du nord du 01er février au 03 mars 2012.

Le roi de Thrace enlève la sœur de son épouse, la séquestre, la viole, la mutile. Il lui coupe la langue. L’épouse venge l’honneur de sa sœur, tue son enfant, fils du roi de Thrace, et le donne à manger à l’ignoble violeur. Après la tragédie, la reine devient hirondelle, le roi, huppe, et la petite sœur rossignol. Librement inspirée des Métamorphoses d’Ovide, Livre VI, 411-680, La petite dans la forêt profonde est pour moi une pièce baroque. La pièce chante comme une musique de cour. Le spectateur est saisi par la théâtralisation : l’éclairage à la bougie, et le son d’un clavecin le plonge dans un autre temps… La familiarité, la simplicité, l’humour et la férocité qui composent le langage poétique de Philippe Minyana, donnent à cette pièce une proximité, qui nous murmure la vie de notre quotidien.

Le spectateur, qui au préalable a acheté sa place de théâtre, et payé son repas, se rend sur le lieu de la représentation. Il est reçu par le « propriétaire » d’une maison, d’un château, d’un appartement. Une fois le seuil franchi, le spectateur est immédiatement saisi par la théâtralisation du lieu. L’éclairage à la bougie, et le son d’un clavecin, le plonge dans un autre temps. Pris en charge par les hôtes, il est conduit au buffet. Là on lui sert un verre de vin, et quelques amuse-gueules. Il est d’ailleurs souhaitable qu’il soit accompagné de quelques amis, pour donner à la soirée une certaine convivialité. Un temps se passe et toujours pas de spectacle, toujours pas de comédien. C’est normal celui-ci est parmi les convives, c’est un spectateur comme les autres. Quand les conversations se détendent, et que le brouhaha couvre le clavecin, le comédien commence à souffler les bougies, une à une. Dans un premier temps il passe inaperçu, puis chacun comprend que le maître chanteur est entré en scène. Tout le monde se met à chercher une place, et petit à petit le noir tombe. Le comédien craque une allumette, allume une bougie et débute La petite dans la forêt profonde.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement