This page is not available in your language, please, choose yours

Le Tableau, de Victor Slavkine

Publié le 20 septembre 2012
Le Tableau, de Victor Slavkine

Infos pratiques

Du... 21 septembre 2012
Au... 3 novembre 2012


299 rue de Belleville
75019 Paris 19

12 euros

Une pièce de Victor Slavkine, traduction de Simone Sentz-Michel, mise en scène par Kazem Shahryari, avec Benoît Lavoisier et Paul Soka.

Représentations les vendredis et samedis à 20h30 à l'Art Studio Théâtre, 299, rue de Belleville, entrée par le 120bis, rue Haxo, Paris 19ème (métro : Télégraphe ou Porte des Lilas).
NB : représentations à 21h les 12 et 13 octobre ; représentation exceptionnelle le 28 septembre à 20h30 l'Espace Quartier Latin (Paris 5ème) dans le cadre du Festival Art en Exil.

Réservations et renseignements : 01 42 45 73 25 et mediation@artstudiotheatre.org

Une chambre d’hôtel, un tableau et deux hommes. Le premier est locataire, le deuxième est un étrange visiteur qui se révèle être le peintre du tableau. Une rencontre insolite sur la place de l’art dans la société. Le peintre a fait pour son amour ce tableau, un souvenir vivant, une plaie ouverte. Il ne réclame que la guérison pour se libérer du poids de son œuvre ici présente. Tandis que le deuxième homme se présente comme totalement étranger à l’art et à la peinture, le peintre le pousse à reconnaître que son point de vue a beaucoup d’importance, qu’il est le seul guérisseur de cette nuit.

Peu à peu restent deux hommes dénudés face à un objet, un tableau devenu obstacle à mettre fin à leur rencontre. Le locataire déchire le tableau et libère le peintre. Mais les ennuis ne font que commencer : le locataire a engagé sa vie en détruisant ce tableau. Le seul remède consistera à ce que le peintre repeigne le tableau. Alors l’histoire recommencera à nouveau demain.

Premièrement, la pièce est une partie comique. Deuxièmement, la représentation doit être jouée hors d’un temps connu car le temps est le tableau. Cette comédie doit être construite avec deux clowns, quelque chose dans le genre de Laurel et Hardy ou des frères Marx.

Le tableau représente un paysage d’orage, couvert de nuages, traversé d’éclairs. Une averse continue et le vent sont au premier plan. Dans ce paysage embrouillé on distingue clairement deux arbres de couleurs distinctes entrelacés qui résistent. La lumière émane du tableau. Quand il est déchiré, on se trouve forcément dans le noir.

L'auteur :
Victor Slavkine est né à Moscou en 1935. Ingénieur des transports puis journaliste, il a partagé les espoirs du dégel krouchtchévien, les années de stagnation brejnévienne, vécu l'arrivée de la Pérestroïka. Pendant toutes ces années il n'a cessé d'écrire de courtes pièces (Le Tableau, L'Orchestre, Le Mauvais appartement,). En 1979, sa première grande pièce La Fille adulte du jeune homme remporte un succès immense. Bems, le nom du héros devient le surnom emblématique de la jeunesse soviétique révoltée. En 1982, il écrit Le Cerceau. Viktor Slavkine est également l'auteur d'un roman, Raconte-moi pourquoi le saxophone est triste, et de scénarii. Son œuvre est traduite dans de nombreuses langues.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement