This page is not available in your language, please, choose yours

Candide, si c'est ça le meilleur des mondes... au Théâtre de la Cité Internationale : notre critique

Publié le 7 janvier 2016 Par Marine S.
candide

Infos pratiques

Du... 7 janvier 2016
Au... 24 janvier 2016


17 boulevard Jourdan
75014 Paris 14

RER : Cité Universitaire

13 euros (De 13 à 30 ans)
22 euros (TP)
7 euros (- 7 ans)

Au Théâtre de la Cité Internationale jusqu’au 24 janvier 2016, on donne Candide, si c’est ça le meilleur des mondes…, une adaptation intelligente et drôle du mythe Voltairien par Maëlle Poesy à la mise en scène et Kevin Keiss à la dramaturgie. Un spectacle bien monté qui prouve encore fois que l’œuvre de Voltaire n’a pas pris une ride.

Jusqu’où peut-on aller dans l'optimisme, même quand tout va mal ? Maëlle Poesy et Kevin Keiss vont tenter de répondre à cette question en adaptant le conte philosophique de Voltaire Candide ou l’optimisme, au Théâtre de la Cité Internationale. Candide, jeune allemand élevé dans un château comme un baron, a grandi auprès d’un savant, Pangloss, disciple de Leibniz, qui défend et soutient un optimisme à toute épreuve : nous vivons dans le meilleur des mondes, car Dieu, qui est parfait, l’a créé à son image, et à donc fait du mieux qu’il pouvait.

Candide, chassé du château par le baron après que celui ait découvert que le jeune homme était amoureux de sa fille, Cunégonde, va parcourir le monde, et voguer, de malheur en malheur. Pourtant, son optimisme demeure tenace, malgré toutes les tentatives de son auteur et créateur pour lui faire dire le contraire, et déstabiliser ainsi la théorie de Leibniz qu’il juge ouvertement ridicule. D’Allemagne au Portugal, d’Espagne en Argentine, en passant par l’Eldorado dont il partira les poches pleine d’or et les yeux plus gros que le ventre, Candide échouera à Paris, puis à Venise, et enfin, à Constantinople. 

Viols, meurtres, trahisons, douleurs, intégrisme religieux, injustice, mais aussi, tolérance, bonheur, espoir : Voltaire n’épargne rien à Candide, tout en lui offrant à espérer, et ce, avec toujours beaucoup d’humour. Candide, encore et toujours, nous donne une sacrée leçon de vie. 

Grâce à des jeux de lumières, des effets sonores et visuels, beaucoup de fantaisie et d’imagination, le public se voit embarquer dans un véritable voyage dépaysant à travers le monde. Quatre acteurs changent de costumes au fil des rencontres, tandis que Candide, lui, reste toujours lui-même. Attachés à l’idée du voyage initiatique et à la question d’identité personnelle face à un groupe (un petit malheur personnel donne un grand bonheur global, ou serait-ce l’inverse ?), Maëlle Poesy et Kevin Keiss adaptent avec brio ce conte philosophique incroyablement intelligent et moderne qui met en lumière certaines des plus incompréhensibles réalités de notre société.

Infos pratiques :

Candide, si c’est ça le meilleur des mondes…, au Théâtre de la Cité Internationale, du 7 au 24 janvier 2016.

Lundi, mardi et vendredi à 20h, jeudi et samedi à 19h, dimanche à 15h30.

Tarifs : de 7 à 22€

Réservations : 01 43 13 50 60

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement