This page is not available in your language, please, choose yours

C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde, au Théâtre du Rond-Point : notre critique

Publié le 8 septembre 2016 Par Marine S.
l'origine du monde

Infos pratiques

Du... 8 septembre 2016
Au... 2 octobre 2016


2bis avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris 8

Métro Franklin D.Roosevelt

"C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde", création collective des Filles de Simone (comprenez, de Beauvoir), est reprise en ce début de saison au Théâtre du Rond-Point jusqu'au 2 octobre 2016. De quoi faire rire tout en dénonçant de sacrés injustices sur la maternité.

Dans la salle Roland Topor du Théâtre du Rond-Point, la petite salle sous les toits, les comédiennes des Filles de Simone débarquent sur scène en chaussettes. Elles saluent amis et famille, et sans qu'on s'en rende vraiment compte, le spectacle commence. Chloé fait un test de grossesse. Elle effectue ce ballet terrible qu'est celui de la femme dans le doute : oui ? non ? Maman ? Pas maman ? Quand Chloé découvre que son désir d'être mère va finalement se réaliser, c'est une autre paire de manches. 

"Vouloir un enfant". Oui, mais dans le fond, sommes-nous toujours certaines de ce que cela implique ? Le collectif les Filles de Simone (Claire Fretel, Tiphaine Gentilleau et Chloé Olivères) met en lumière, avec beaucoup d'humour, un peu d'insolence et une sacrée documentation, ce que ça change, vraiment. La maternité, évidemment, ça change le corps. Mais encore ? Derrière l'image de la femme/mère parfaite véhiculée par les médias, ces femmes qui arrivent, sans abimer leur brushing, à assurer aussi bien au boulot qu'à la maison, à continuer d'avoir une vie sexuelle hyper épanouissante alors même que bébé n'a pas fêter ses deux mois...

Derrière tout ça, il y a les femmes qui ont peur, qui doutent, qui s'en veulent, qui n'y arrivent pas. Chloé Olivères et Tiphaine Gentilleau, tour à tour, jouent le rôle de la maman angoissée, la maman qui n'arrive pas à faire comprendre au metteur en scène avec qui elle travaille que ses horaires ne peuvent plus aussi flexibles qu'avant. Les deux comédiennes invoquent Simone de Beauvoir, Elisabeth Badinter. Quand on reprochait à Beauvoir de ne pas avoir d'enfant, mais qu'on ne le reprochait pas à Sartre. Que les vaccins, le goûter, la couche, sont des affaires de mamans. Aucun doute, on n'est encore assez loin de l'égalité des sexes... 

Infos pratiques :

C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde, au Théâtre du Rond-Point, du 8 septembre au 2 octobre 2016.

Du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 15h30.

Tarifs : de 12 à 29€

Réservations : 01 44 95 98 21

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement