This page is not available in your language, please, choose yours

Antoine et Cléopâtre de Tiago Rodrigues au Théâtre de la Bastille : notre critique

Publié le 16 septembre 2016 Par Marine S.
Antoine et Cléopâtre de Tiago Rodrigues au Théâtre de la Bastille : notre critique

Infos pratiques

Du... 16 septembre 2016
Au... 8 octobre 2016


76, rue de la Roquette
75011 Paris 11

26 euros (TP)

Le metteur en scène Tiago Rodrigues ouvre la saison du Théâtre de la Bastille en y présentant Antoine et Cléopâtre jusqu'au 8 octobre 2016. Un spectacle pour deux comédiens uniquement, extrêmement épuré mais d'une douceur presque irréelle.

Antoine aime Cléopâtre, Cléopâtre aime Antoine. Deux noms qui résonnent sur le plateau comme s'ils étaient les seuls propriétaires de l'espace, les seuls à avoir le droit de s'y déplacer, de se l'approprier. Sur la scène presque vide du Théâtre de la Bastille, on trouve seulement une machine à vinyle d'où s'échappent quelques extraits de la bande-son de Cléopâtre, le film de 1963 avec Elizabeth Taylor et Richard Burton. Il y a aussi, accrochées au plafond, quelques sphères de couleurs délicates (jaunes, blanches...) qui se reflètent sur les murs, symbolisant les jours, les semaines, les mois qui passent. Le soleil et la lune qui se croisent et s'entre-mêlent, de Rome au delta du Nil. 

Dans cette atmosphère au préalable froide,ou en toutcas étrangère, les deux acteurs Sofia Dias et Vitor Roriz vont donner en français (ce qui est une jolie performance pour les acteurs) un spectacle court, 1h15, d'une grande sensibilité. La politique, l'amour, la distance, la colère, la guerre, l'amour encore et la mort. Voilà comment pourraient être résumée l'histoire belle et tragique qui unie la belle égyptienne Cléopâtre et le guerrier romain Antoine. Elle parle de lui et lui parle d'elle. Elle parle de lui d'une voix suave et sensuelle, avant de finalement devenir lui. Lui, parle d'elle avec amusement, avec les yeux de l'amour qui pétillent, avant que là aussi, on s'y perde dans les identités. Qui est qui ? Peu importe, ça n'a plus grande importance. 

Le directeur du Teatro Nacional D.Maria II à Lisbonne, en s'inspirant notamment de William Shakespeare, offre avec Antoine et Cléopâtre une pièce très douce et très tendre où l'amour fait tomber les barrières de la politique. Les deux comédiens réussissent à faire du plateau un monde, rien qu'avec leurs bras. On le voit, ce bracelet en forme de serpent, cette corde noyée de sang, cette coupe d'or où l'on sert le vin. D'un rien, Sofia Dias et Vitor Roriz, dont le jeu transpire la complicité, ont transporté Bastille des siècles en arrière. Et c'est d'une beauté folle. 

Infos pratiques :

Antoine et Cléopâtre, au Théâtre de la Bastille du 14 septembre au 8 octobre 2016.

Du 14 septembre au 3 octobre 2016 à 20h, dimanche à 17h, et du 5 au 8 octobre à 21h.

Tarifs : de 16 à 26€

Réservations : 01 43 57 42 14

 

 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement