This page is not available in your language, please, choose yours

Au revoir parapluie

Publié le 24 avril 2008 Par Amandine F.
au revoir parapluie

Infos pratiques


2 place du Châtelet
75004 Paris 4

Au Théâtre de La Ville. du 9 au 27 Avril. La compagnie du Hanneton revient sur la scène parisienne après un an de tournée pour nous éblouir à nouveau.


Chemise blanche et pieds nus, James Thierrée s'élance, le cœur battant la chamade au sens propre comme au figuré. Suspendu dans les airs, accroché à un écheveau de lianes, multipliant les culbutes, il se démène. Il n'y a rien à chercher, rien à comprendre. Il ne s'agit que de vivre ce qui surgit dans l'instant. "Au revoir parapluie" annonce la fin d'un cycle ouvert par La symphonie du hanneton, cinq ans plutôt. Ultime Hommage à l'enfance du cirque et au cirque de son enfance.

Mise en scène de James Thierrée
Avec Kaori Ito, Magnus Jakobsson, Satchie Noro, Maria Sendow et James Thierrée.
Costumes de Victoria Thierrée et Manon Gignoux


CRITIQUE
Préparez-vous à un voyage poétique, tendre et drôle.
Les 4 acteurs/danseurs/acrobates emmenés par une énergie créatrice sans faille, offre avec générosité un moment d’émerveillement. Du pantomime de James Thierrée dont la présence scénique est admirable, on décèle les qualités expressives de son talentueux grand-père, Charlie Chaplin. L’histoire sans parole, structurée par la musique et la voix de la chanteuse, nous emporte et nous envoûte. L’ingéniosité des décors, des costumes et les jeux de lumière créent de superbes tableaux qui nous transportent dans un univers malicieusement loufoque. A chaque nouvelle entrée en scène, on est entraîné, un peu plus complice, dans une superbe dérive poétique. On retrouve la touche gracieuse et artisanale de Victoria Thierrée et du Cirque Invisible dans la confection des costumes et l’inventivité des enchaînements.
L’homme, l’animal, le végétal et le mécanique ne font plus qu’un et nous emportent loin du chapiteau, vers un pays merveilleux. « Au revoir parapluie » emprunte les voies d’un monde parallèle sans contrainte, où la logique se disloque pour mieux nous faire rêver.





VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de lippe

    lippe le 14/07/08 à 04h30

    Spectacle sans parole qui nous emporte dans un charmant voyage de poésie,j'ai eu la chance de le voir car ce fut joué à guichet fermé.

L'AGENDA

Annoncez votre événement