This page is not available in your language, please, choose yours

Edmond d'Alexis Michalik au Théâtre du Palais-Royal : notre critique ravie

Publié le 19 septembre 2016 Par Marine S.
edmond

Infos pratiques

Du... 19 septembre 2016
Au... 8 janvier 2017


38, rue de Montpensier
75001 Paris 1

Alexis Michalik a dévoilé la semaine dernière sa toute nouvelle création au Théâtre du Palais-Royal. Intitulée Edmond, celle-ci raconte, avec énergie et humour, la création par Edmond Rostand de la pièce Cyrano de Bergerac. Un véritable bonheur enchanteur.

Quand nous l'avons rencontré, Alexis Michalik avait prévenu : comme dans Le cercle des Illusionnistes, comme dans Le Porteur d'histoire, Edmond, sa nouvelle création présentée au Théâtre du Palais-Royal, sera montée d'une manière plus cinématographique que théâtrale : des décors qui changent à un rythme effréné, de nombreux effets, énormément de musiques d'ambiance... Ce n'était pas mentir. Edmond, comme ses prédécesseurs, fait littéralement voyager le public et surtout, le fait rêver.

Nous sommes en 1895. Au Théâtre de la Renaissance, la grande Sarah Bernhardt joue une pièce d'un auteur inconnu, Edmond Rostand. En comparaison à George Courteline et à George Feydeau, ce jeune Rostand est bien ringard. Il n'écrit qu'un vers, ne supporte pas la prose. Pourtant, le Paris est assoiffé de modernité. Rostand, s'il ne se met pas à la page, risque de couler. Soutenu par sa femme, Rosemonde, il essaye d'écrire... Deux ans plus tard, en 1897, il n'a toujours rien écrit de valable, quand soudain, il rencontre le grand Constant Coquelin. Ce dernier, emballé par une histoire inventée rapidement par Edmond, veut le rôle titre dans sa prochaine pièce. Et cette pièce, il doit l'écrire au plus vite...

 

Ainsi débute Edmond. Dans une farandole de costumes et de décors ingénieux, les douze comédiens de la troupe d'Alexis Michalik, parfois virevoltant entre les rôles, interprètent avec brio cette comédie à la fois touchante et à la fois drôle. Un peu Baz Lhurmann et une touche d'Amélie Poulain, Cyrano de Bergerac ne nous a jamais semblé aussi amusant, et Edmond Rostand, aussi charmant. Comme toujours, Alexis Michalik intègre a son texte quelques clins d'œil, on croise par exemple, au détour d'un couloir, Anton Tchkhov. La pièce est un réel plaisir et le public applaudit debout.

A découvrir sans la moindre hésitation.

 

Infos pratiques :

Edmond, au Théâtre du Palais Royal, du 15 septembre au 30 novembre 2016.

Du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 16h30.

Tarifs : de 17 à 60€

Réservations : 01 42 97 59 46



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement