This page is not available in your language, please, choose yours

Il faut beaucoup aimer les hommes au Théâtre Ouvert : notre critique

Publié le 23 septembre 2016 Par Marine S.
das plateau il faut beaucoup aimer les hommes

Infos pratiques

Du... 23 septembre 2016
Au... 8 octobre 2016


4 bis Cite Véron
75018 Paris 18

11 euros (Etudiants, chômeurs)
16 euros (Senior)
22 euros (TP)

Le Théâtre Ouvert présente Il faut beaucoup aimer les hommes, adaptation théâtrale par le collectif Das Plateau et mise en scène par Célèste Germe du roman éponyme de Marie Darrieussecq. Présentée jusqu'au 8 octobre 2016, cette adaptation dévoile de véritables atmosphères tout en nous perdant parfois en route...

"Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela, ce n’est pas possible, on ne peut pas les supporter", écrivait Marguerite Duras dans La Vie Matérielle. C'est de cette citation bien connue de l'auteure que Marie Darrieussecq s'est inspirée pour le titre de son roman, Il faut beaucoup aimer les hommes, publié en 2013 chez POL. Le livre est un succès et reçoit même le Prix Médicis.

Le collectif Das plateau, s'attachant presque mot pour mot au roman, présente une adaptation théâtrale de l'œuvre au Théâtre Ouvert. Une femme et un homme, Solange et Kouhouesso. Une blanche et noir. Ils se rencontrent sur les hauteurs de Los Angeles. Lui, est entrain de monter un film sur l'Afrique, une adaptation d'Au Cœur des Ténèbres de Conrad, la vraie Afrique, pas celle imaginée par les blancs. Il parle avec passion du fleuve Congo et elle le dévore des yeux. Mais elle n'y connaît rien, elle, à l'Afrique. Une histoire d'amour semble naître entre les deux. Du moins, une histoire où Solange est amoureuse. Qu'en est-il de lui, si évasif, si occupé, si indépendant ?

De Los Angeles à Paris, en passant par le Congo et ses routes de terre projetées sur un écran de taule, le couple qui n'en est pas vraiment un progresse. Pour mettre en image les mots de Marie Darrieussecq, le collectif a fait naître des ambiances, des atmosphères, à l'aide notamment de lumières choisies et de longs silences. Solange et Kouhouesso ne se touchent que rarement, ils se regardent, surtout. On regrette simplement quelques lenteurs (et contemplations) et parfois, le manque de rythme. 

Infos pratiques :

Il faut beaucoup aimer les hommes, au Théâtre Ouvert jusqu'au 8 octobre 2016.

Mardi et mercredi à 19h, jeudi, vendredi et samedi à 20h.

Tarifs : de 6 à 22€

Réservations : 01 42 55 55 50

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement