This page is not available in your language, please, choose yours

Un Tramway à l'Odéon

Publié le 12 novembre 2011 Par Marine S.

Infos pratiques


2 rue Corneille
75006 Paris 6

Métro Odéon

Du 25 novembre au 17 décembre, l’Odéon – Théâtre de l’Europe présente une adaptation d’un Tramway nommé Désir.

En cette saison 2011-2012, l'Odéon a bien l'intention de rafler le prix de la meilleure programmation. Entre le Roméo et Juliette de Py, Cendrillon, ou la Dame aux Camélias, c'est du grand art. Un Tramway nommé désir ne sera pas l'exception qui confirme la règle.

Ecrite par Tennessee Williams en 1947, cette pièce qui n’était alors que sa quatrième, a valu à son auteur un Pulitzer en 1948. Mise en scène de très nombreuses fois au cinéma (dont l’excellente adaptation d’Elia Kazan en 1951 dans laquelle figure Marlon Brando) comme au théâtre en France (au Théâtre de l’œuvre en 1949, au Théâtre de l’Atelier en 1974 ou même plus récemment à la Comédie française en 2011), un Tramway nommé désir adapté par Krzysztof Warlikowski pour l’Odéon revient d’une longue tournée en Europe et dans le monde. De Varsovie à Athènes, en passant par Genève, Adelaïde ou Berlin, la pièce a connu un véritable succès.

A l'occasion de 20 représentations exceptionnelles, le Théâtre de l’Odéon reprogramme cette merveille théâtrale dont les rôles principaux sont tenus par Andrzej Chyra qui incarne Kowalski, Stella est jouée par Florence Thomassin, et Mitch par Yann Collette. Mais c'est surtout Isabelle Huppert en tragique Blanche Dubois, sœur de Stella, qui tient le public en haleine.

Isabelle Huppert, illustre actrice française a débuté sa carrière sur les planches, et ne les a jamais quitté. Malgré ses multiples succès sur grand écran, elle n’a jamais renoncé à se produire sur scène. D’Hemingway à Robert Hossein, en passant par Yasmina Reza, Huppert n’a jamais abandonné son premier amour. L’Odéon – Théâtre de l’Europe est, d’ailleurs, le théâtre dans lequel elle s’est le plus souvent produite.

Huppert a ainsi décidé de reprendre son rôle dans Un Tramway, ce rôle qui « bouleverse ses traits, tord son corps, ravage sa voix ». Le rôle de Blanche est le rôle essentiel d’un Tramway nommé désir. Elle est fragile et au bord du gouffre. Son arrivée soudaine au cœur du foyer heureux de sa sœur Stella sonnera le glas pour son couple, celui qu’elle formait avec Stanley, un ouvrier d’origine polonaise. Blanche est une femme terriblement seule, mythomane, et désemparée par ses mensonges et ses réalités. Elle se rêve distinguée et respectable, mais ne s’est jamais remise de son mariage avec un homosexuel. Son naufrage au cœur de ce monde trop brutal pour elle est inévitable, et Isabelle Huppert sait, mieux que personne, interpréter l’échec.

Dans cette pièce au titre empli de sensualité (comme il sait si bien les écrire), Tennessee Williams, mise en scène ici par Warlikowski (qui a demandé une nouvelle traduction du texte à Andrzej Chyra), s’expose comme un auteur résolument moderne grâce à ses idées sur la névrose, la solitude, ou sur le désir. Les sociétés se succèdent, mais se ressemblent finalement. Un petit chef d’œuvre dans un grand théâtre, c’est à partir du 25 novembre à l’Odéon. Immanquable, vous l’aurez compris.

Un tramway à l’Odéon – Théâtre de l’Europe
Du 25 novembre au 17 décembre.
Du mardi au samedi à 20h et le dimanche à 15h.
Tarif : dès 36,5€

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement