This page is not available in your language, please, choose yours

Report : Après tout, si ça marche... au Théâtre Marigny

Publié le 2 mai 2012 Par Marine S.
woody

Infos pratiques


Carré Marigny
75008 Paris 8

Whatever works, long-métrage de Woody Allen adapté en francais par Daniel Benoion, sous le nom de "Après tout, si ça marche..." est depuis le 17 avril dernier sur les planches du très mondain Théâtre Marigny.

Grands amateurs de Woody Allen que nous sommes, nous ne voulions pas rater l'occasion de découvrir Michel Boujenah dans le rôle de Maurice (Boris dans le film américain), misanthrope profond et parfait, qui rate tout, de son mariage à son prix Nobel, jusqu’à son suicide. Il déteste tout, et en particulier la race humaine, qu'il estime stupide et idiote, sans intérêt aucun. Rencontrer une femme était ce qui lui faisait le moins envie, et pourtant.

Quand Melody, jeune blonde, sublime et provinciale interprétée avec extravagance et souplesse par Nora Arnezeder, débarque chez lui un soir, affamée et épuisée, rien ne pouvait faire penser que bientôt, l'amour les unirait. Elle est tout ce qu'il hait, et c'est bien ca qui les rapproche : comme un genre de mentor, il va faire de la jeune fille une écervelée, avec des discours de misanthrope... Un parfait scénario Allenien. Jouissif.

Mais l’intrigue ne s’arrête pas à là. Quand la mère de Melody, grande dévote au chignon bien laqué (Cristiana Reali), retrouve sa fille, découvre Maurice et par la même occasion, Paris, ce n'est plus uniquement le destin de la jeune fille qui se verra bouleversé, mais bien son entourage entier, avec leurs principes et leurs habitudes !

Servi par un Boujenah en très grande forme, Après tout, si ca marche..., vous offrira plus de plaisir qu'escompté. C'est drôle, frais. Certes, pas toujours très fin, mais on leur pardonne, parce que c'est du Allen. La mise en scène colle à la peau du film, qui aurait peut-être gagnée à raccourcir certaines scènes, quelque peu bancales.

Mais c'est avec joie que l'on reconnait bel et bien cet humour qui caractérise le cinéaste. Boujenah rend parfaitement hommage au personnage central. Whatever Works, qui marquait le retour de Woody Allen à New-York, la ville sacrée, après un périple européen qui avait vu naître certains de ses plus beaux films, trouve ici une adaptation digne de son grand potentiel théâtral. Barbe blanche et chemise trop grande, grincheux et réac' à souhait, on est bien dans la représentation de l'homme à la recherche de tout, sauf du bonheur ! Un petit plaisir innocent, avec toujours un zeste de cruauté, à ne rater sous aucun prétexte !

Infos pratiques :
Après tout, si ça marche ! Au Théâtre Marigny jusqu'au 23 juin 2012.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement