This page is not available in your language, please, choose yours

Report : L'univers épatant du Vieux de la montagne au Monfort Théâtre

Publié le 17 avril 2013 Par Marine S.
Report : L'univers épatant du Vieux et la montagne au Monfort Théâtre

Infos pratiques

Du... 16 avril 2013
Au... 27 avril 2013


106 Rue Brancion
75015 Paris 15

Métro Porte de Vanves
Bus : 62/89/95
Tram T3 arrêt Brancion

16 euros (TR)
25 euros (TP)

Depuis le 16 avril, Les Antliaclastes, compagnie spécialisée dans l’art de la marionnette, réunissant des artistes et techniciens venus des quatre coins d’Europe et des Etats-Unis, présentent Le Vieux de la Montagne, un spectacle où l’imaginaire est violement sollicité, un spectacle où les couleurs et les idées se mélangent à la vitesse d’une technique irréprochable.

Il était une fois, le monde étrange et loufoque, mais cependant enchanteur, de Patrick Sims, un américain marionnettiste très largement influencé par l’œuvre d’Alfred Jarry (qui publia déjà en 1896 un œuvre intitulée Le Vieux de la Montagne). Dans son monde fait de marionnettes colorées à la fois effrayantes et amusantes (un squelette, un t-rex, un flic synonyme de prohibition ou un adolescent nous faisant étrangement penser, sans le côté glauque, au film Saw), le public du Monfort Théâtre navigue d’un univers à l’autre, d’une référence à l’autre.

De la société américaine du XXème siècle au mythe d’Hassan Sabbah, fondateur de la secte des Assassins, en passant par la beat generation (sous la figure de William S. Burroughs, initiateur du mouvement avec Allen Ginsberg et Jack Kerouac) et par un soupçon de pays des merveille (on retrouve d'ailleurs des scènes qui pourraient nous renvoyer à l'œuvre de Lewis Carroll), le public en prend plein la vue. Le flipper géant est le clou du spectacle, où le hasard du jeu fait partie de l'histoire, et où la lutte pour le pouvoir et la supériorité est capitale.

Le plus bluffant dans cette pièce de Patrick Sims, c’est incontestablement la prouesse technique qu’il y règne : les marionnettistes, devenus transparents tout en participant occasionnellement, se confondant presque à leurs personnages, font preuve d’un talent qui force l’admiration. Lumières, décors, son : rien n’est laissé au hasard, et chaque détail rend cette pièce indéniablement différente, singulière. La scénographie est un des principaux éléments de la réussite de cette pièce. L'émerveillement est sincère, les sourires aussi. 

Infos pratiques :

Le Vieux de la montagne au Monfort Théâtre, jusqu'au 27 avril 2013.

Tarifs : de 16 à 25€.

Réservations : 01 56 08 33 88       

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement