This page is not available in your language, please, choose yours

Report : Le Jeu de l'amour et du hasard au Théâtre de Belleville

Publié le 22 août 2013 Par Marine S.
le jeu de l'amour et du hasard

Infos pratiques


94 Rue du Faubourg du Temple
75011 Paris 11

Métro : Goncourt L.11 / Belleville L.11 & L.2
Bus 46 ou bus 75
Parking : Cambacauto - Parking Temple
Velib : 2 rue du buisson Saint-Louis

Jusqu’à début septembre, la Compagnie des Francs Menteurs présente, dans une mise en scène d’un des comédiens de la troupe, Jean Joude, la pièce de Marivaux Le jeu de l’amour et du hasard au Théâtre de Belleville.

Les rues parisiennes sont (presque) vides, en ces soirées de fin d’été. Cependant, quand on prend la rue du Faubourg du Temple en direction de Belleville, on aperçoit beaucoup d'agitation dans une petite ruelle... Cette ruelle, c'est le Passage Pivier, et il doit sa luminosité au Théâtre de Belleville, qui figure parmi les rares lieux culturels à ne pas avoir fermé ses portes en ce mois d'août.

Ce soir, on y joue du Marivaux, une fois n'est pas coutume, on aime le classique quand il est écrit comme celui-ci, avec brio et finesse. Ce jeu de l'amour et du hasard figure parmi ces indémodables qui, des années après les classes de français du lycée, continuent à nous surprendre, à nos étonner, et à nous faire sourire. Cette intrigue, nous la trouvons toujours aussi surprenante et ingénieuse.

La Compagnie qui se l'approprie n'y est pas pour rien : les Francs Menteurs, qu'elle s'appelle, cette joyeuse bande de jeunes et talentueux amoureux du théâtre, ces comédiens. Dans les récentes mémoires, on se souvient de la mise en scène de Galin Stoev pour la troupe du Français, qui, rappelez-vous, nous avait emballée.

Cette fois-ci, pas de décors luxuriants, quelques costumes à la fois d’époque, et à la fois anachronique. Un parti-pris qui évite tout mauvais goût, et qui permet une certaine fixation sur le corps et le texte. Sur scène, 6 acteurs dont aucun n’est laissé de côté par la justesse. Leur jeu est très drôle, parfois burlesque. Ils sont plein de fraîcheur et de mimiques, de petits toc de langage qui font très bonne impression.  

Comme toujours, ce sont Lisette et Bourguignon/Arlequin qui sont les plus attachants, les rôles en eux-mêmes étant déjà, sur le papier, extraordinairement vifs et fougueux. Le tout est ingénieux, l’intrigue toujours aussi prenante. Voilà un spectacle qui fait du bien au public, et qui prouve bien que le classique ne rime pas forcément avec ennui. 

Infos pratiques :

Le Jeu de l'amour et du Hasard, au Théâtre de Belleville du 6 août au 1er septembre 2013,

Du mardi au samedi à 21h30, le dimanche à 17h.

Tarifs : de 10 à 25€.

Réservations : 01 48 06 72 34

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement