This page is not available in your language, please, choose yours

Club nme #8

Publié le 6 mai 2009
Club NME, Paris, Etienne de Crécy, Datarock, Krazy Baldhead, Acidkids

Infos pratiques

Le... 15 mai 2009


72, Bd de Rochechouart
75018 Paris 18

Live
Datarock (NO)
Krazy Baldhead (FR)
Rye Rye (US)
I Am Un Chien (FR)

DJ set
Etienne de Crécy (FR)
Acidkids (DE)
Mustard Pimp (FR)

DJs Zero Zero Bar (warm-up) (FR)

Nouvelle onde de choc pour les clubbers parisiens : Club NME is back. Grosse soirée en perspective ce vendredi 15 mai. De 22h30 à l’aube, c’est une force de frappe sans commune mesure qui va encore une fois s’abattre sur l’Elysée Montmartre. Plébiscités par le public, portés haut par une assemblée d’happy kids en sueur, les hooligans de la fête repartent à la conquête des nuits londoniennes. Lives premium, DJ sets de luxe, smiles collés aux visages et furie incontrôlable sur la piste de danse. On s’y croit déjà …

Le 15 mai 2009, Garance Productions invite des artistes exceptionnels à la soirée Club NME Paris #08.

L’ouverture se fera sur un warm up des DJs du Zero Zero Bar (Sher - Keat - Frere). Mise en bouche délicate à l’image du lieu qu’ils hantent à leur habitude : inspiration british, désordre organisé, ce genre de choses… De quoi entrer dans le bain, easy.
I Am Un Chien viendront chauffer la scène du Club NME comme ils l’auront fait quelque jours plus tôt pour leurs alters ego, leurs frères de sang, les bien nommés Stuck In The Sound. Plus complices que Rox et Rouky (hem), plus speed que Droopy (hem hem), les petits frenchies qui montent risquent bien de vous laisser sur les rotules d’entrée de jeu.
Pas très sympa de leur part quand on sait que c’est la très attendue Rye Rye, première signature du label N.E.E.T. de M.I.A., qui reprend le flambeau. Déjà reconnue par des parrains du milieu comme DJ Diplo et Blaqstarr, la petite bombe de Baltimore déclenche hystérie et syncopes à chaque prestations avec son déhanché … disons … énergique. On espère de tout coeur que vous êtes résistants et suffisamment bien entraînés parce qu’il va falloir s’accrocher pour suivre le rythme.
Les survivants pourront continuer sur leur lancée avec Datarock, les Norvégiens qui vous veulent du bien. Duo en studio, fanfare sur scène, enfants spirituels de Talking Heads et Happy Mondays, disciples de Devo, Datarock revisite les classiques des 70’s à grands coups de synthés et boîtes à rythmes. Joggings intégrals rouges et indémodables lunettes de soleil, le gang qui redonne au kitsch ses lettres de noblesse s’apprête à replonger l’Elysée Montmartre dans la folie des années rock. Les videurs sont briefés : s’il y en a un dans le public qui ne chante pas sur Fa Fa Fa, il devra regagner la sortie. On vous aura prévenu !

Son label : Ed Banger. Son nom : Krazy Baldhead. Pour le décrire en quelques mots, on pourrait dire qu’il est jazzman, percussionniste et même parfois ingénieur du son dans une radio en prison.
On pourrait aussi dire que son album, The B-Suite, est un opéra-électro flirtant entre jazz, électro et hip-hop. Il serait aussi intéressant de spécifier que ses influences couvrent un champ loin d’être minuscule (de Miles Davis à Prefuse 73). Mais on préfère ne pas en rajouter pour les fidèles et laisser la surprise aux novices.
C’est l’excellent Etienne de Crécy, aka le Patron, qui entamera les Dj sets. En 1996, il avait révolutionné la musique avec Super Discount, album concept qui fit des ravages dans le mouvement techno et donna la divine inspiration à St Germain, Air ou encore Daft Punk. Depuis, entre la création de son label Solid Records avec Alex Gopher, diverses collaborations de luxe et Super Discount 2, le père fondateur de la French Touch continue sa route. Toujours en avance d’une tendance, il impose son style comme une évidence. On n’apprend pas aux vieux singes à faire la grimace.

Les Acidkids débarquent ensuite et avec eux leur son house teinté de funk et de « jackin techno » (sic). Depuis maintenant trois ans, les enfants terribles d’Ingolstadt (charmante bourgade d’Allemagne) affolent les clubs de Los Angeles à Barcelone avec un seul leitmotiv : conquérir le monde. Hardis et plutôt efficaces dans leur quête, ils ont d’ores et déjà rallié à leur cause Surkin, Boys Noize, Orgasmic ou encore Erol Alkan. C’est plutôt bon signe, non ?
Le mot de la fin sera laissé aux français Mustard Pimp. « Maquereaux à la moutarde » en importation directe de Paris, ils viennent tester ce soir leur nouvelle recette, un mélange « Cherry and Kiwi ». Un régime minceur qui envoie du lourd, à l’image de leurs innombrables mixtapes et remixes officiels et officieux. L’expérimentation c’est ça qui est bon.

Let’s party lads !

Club NME Paris #08
Vendredi 15 mai dès 22h30
Elysée Montmartre


Tarif : 15 €.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement