This page is not available in your language, please, choose yours

Carolina chocolate drops au cabaret sauvage

Publié le 21 septembre 2010
cabaret sauvage

Infos pratiques

Le... 23 novembre 2010


59, Boulevard MacDonald
75019 Paris 19

Violons lancinants ou virevoltants, banjos syncopés et guincheurs... On pense parfois à la rabeca, la lascive vièle du Nor-deste brésilien (Snowden's Jig), parfois à la country nasillarde des paysans blancs du Middle West américain. Il s'agit du répertoire des « black string bands » du grand Sud des Etats-Unis, à une époque ou les « p'tits Blancs » et les enfants d'esclaves partageaient la même misère. Ce genre métis associait influences africaines et européennes. Ces musiques old time, encore vivantes dans les années 1920 et 1930, s'étaient perdues dans les méandres de l'exode rural et du show-biz façon Nash­ville. Trois jeunes Noirs multi-instrumentistes de Caroline du Nord ont décidé, il y a deux ans, de redonner vie à ces danses, ces ballades et ces chants de travail, avec une bonne dose de feeling roots, mais sans s'interdire des escapades dans la pop et le blues, avec, entre autres, une reprise de Tom Waits (Trampled Rose). Ils s'appellent Justin Robinson (violoniste de formation classique), Dom Flemons (joueur de banjo ancré en Arizona) et Rhiannon Giddens (chanteuse de gospel et d'opéra). A la production, on retrouve l'excellent Joe Henry, qui a travaillé avec Solomon Burke et Elvis Costello. Eliane Azoulay - (Telerama n° 3145 - 24 avril 2010)




Myspace

La mardi 23 Novembre au Cabaret Sauvage à partir de 19h30
16€ en prévente / 18€ sur place


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement