This page is not available in your language, please, choose yours

One more Para One

Publié le 14 août 2008 Par Mélanie B.

Para One en tournée cela nous vaut One More Song, des souvenirs... animés.

Les petits français de l'électro ont le vent en poupe. A moins d'avoir déménagé sur une autre planète, vous avez déjà entendu parler de Justice, SebastiAn, Para One ou encore Orgasmic.

Même si bien sûr, on n'oublie pas tous les autres, ils sont deux labels à se faire la part belle sur l'hexagone. A l'étranger ? C'est pareil. Ed Banger vs Institubes : des noms aux sonorités désormais plus que familières... La french touch dit-on ? Un non-sens puisque chaque dj, à sa manière, impose son style et ses sonorités, qu'importe sa nationalité. 

L'un d'entre eux, Para One justement, en tournée cet été, a décidé d'immortaliser ou devrais-je dire numériser, ces moments d'euphorie hystérique. Mais pas que... Des instants simples, voir même très simples : session voiture, session clope, session pipi ! Oui, oui, si les filles vont aux toilettes et tout ce qui s'ensuit, sachez mesdemoiselles que les dj aussi. Quel bel instant de poésie...
Bref, on pourrait presque croire que je m'éloigne du sujet, pourtant non. De prime abord, vous serez peut-être surpris par la simplicité des échanges, mais il n'était nullement question de tourner un film. Un documentaire post-tournée peut-être, au mieux des instants pris sur le vif et touchants de spontanéité : cette jeune fille constate qu'elle a oublié de mettre son pantalon. Alors non, je vous rattrape, pas question de sombrer dans le trash !... Elle porte un tregging.

ll est question d'états seconds, c'est vrai, de moments bruts de chez brut, ok " Tiens, tu aimes ma nouvelle coupe de cheveux ? ". En somme, des grands classiques que nous avons tous connu et que nous sommes forcément rassurés de voir arriver à nos chers amis casqués !
Enfin, il arrive aussi que l'effervescence indécente des fins de soirées (notez l'effet de style pour évoquer l'état de cuite persistante et de ses fatales conséquences gastriques !) contraste avec des instants de douceurs absolus ! (non pas entre eux, je parle paysages là !!)

Bon, pour conclure et comme le dit si bien Para One dans son interview pour Trax : " La bouffe, la beauté, le cul : pour un homme tout est remplaçable par l'image. " Alors ce soir les gars, on ne sort pas ! C'est One more Song, et puis voilà !

Le premier épisode Hooligan Disco est disponible ici.
Le prochain volet ? Je suis comme vous, je l'attends ! A la différence près que je suis une fille et l'image ne me suffit pas toujours. Et si au lieu de les regarder en boucle, j'essayais de m'en inspirer ?

Syllogisme intéressant : filmerais-je moi aussi mes festives et non moins poétiques élucubrations nocturnes ? ... en tregging ? Pour en avoir le cœur net, rendez-vous bientôt sur daily...


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles NUITS PARISIENNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement