This page is not available in your language, please, choose yours

Unbottle Yourself Party #1

Publié le 21 février 2013 Par Mélanie B.

Hier se déroulait au Titty Twister la première soirée by Unbottle Yourself de Carlsberg : une wedding party très d'actualité.

Peut-être avez-vous déjà eu vent de la nouvelle : Carlsberg sort un manifeste de la fête. Le Unbottle Yourself. D'emblée, lorsqu'on me parle de bière et de fête, j'aurais tendance à penser foot et pizza. Oui mais ça c'était avant. Valable l'année dernière encore avec l'Euro 2012, Carlsberg s'adapte et revient avec un nouveau jeu, de nouvelles règles. A travers un manifeste, la marque envoie balader les codes implicitement liés au monde de la nuit et propose une nouvelle façon de faire la fête. Peu importe ta tenue, peu importe le jour, peu importe le dj, tu pourras désormais compter avec la police comme invité et faire ta vie avec ton one shot de la soirée. Voilà le topo :

Règle #0 : Personne ne t'en voudras si t'es habillée comme papa
Règle #1 : Les rencontres d'un soir peuvent avoir un lendemain
Règle #2 : On peut faire la fête tous les jours
Règle #3 : Dans une bonne fête, même la police est invitée
Règle #4 : Une bonne soirée ne se prévoit pas toujours à l'avance 
Règle #5 : Une bonne soirée n'a pas forcément les 2manyDJs aux platines 

Vous imaginez bien qu'à la théorie fait écho la pratique. Pour mettre à l'épreuve son manifeste, Carlsberg organisait hier, une soirée suivant le précepte de sa première règle : les rencontres d'un soir peuvent avoir un lendemain. Et un sur-lendemain. Et un sur-sur-lendemain.  Le Titty twister était donc envahi de tutus et hauts de forme qui défilaient devant monsieur le maire (alias le photo call). En attendant de savoir si leur union allait durer le temps d'une photographie, d'une nuit ou d'une vie, tout ce beau monde s'est déhanché sur le son du couple le plus attendu de la soirée : les 2ManyDjs.

Après ce premier événement, Carlsberg vous donne rendez-vous à l'occasion de quatre autres soirées en Province et en Europe du Sud avant de revenir à Paris en octobre prochain. Stay tuned.

NB: Première étape réussie même si, à boire de la bière toute la soirée, on finit par passer plus de temps aux commodités qu'à danser, c'est bien sûr un autre débat mais c'est une information à ne pas négliger : alors oui, l'abud'alcool est dangereux pour la santé.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles NUITS PARISIENNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement