Coronavirus : auto-entrepreneur, comment payer ses cotisations Urssaf de mars ou du 1er trimestre ?

Par Caroline J. · Publié le 15 avril 2020 à 15h12 · Mis à jour le 16 avril 2020 à 18h51
Vous êtes auto-entrepreneur et il est temps de déclarer et payer vos cotisations du mois de mars ou du 1er trimestre 2020 ? En raison de la crise sanitaire, l’Urssaf vous laisse le choix entre trois possibilités : un paiement total, un paiement partiel ou un paiement absent.

Comme chaque mois ou chaque trimestre, pour celles et ceux ayant opté pour un échéancier trimestriel, les auto-entrepreneurs doivent déclarer et payer leurs cotisations. Mais avec la crise sanitaire et la mise en place du confinement depuis le 17 mars dernier, certains auto-entrepreneurs ont fortement réduit, voire totalement stoppé, leur activité. Conséquences ? Le chiffre d’affaires est au plus bas, voire nul pour certains.

Pour autant, l’Urssaf indique qu’il est nécessaire de déclarer son chiffre d’affaires réel pour la période concernée et, ce, avant le 30 avril. Mais l’Urssaf précise que trois possibilités sont proposées concernant le paiement de cette échéance du mois de mars 2020 ou du 1er trimestre 2020.

Premièrement, vous déclarez le montant réel de votre chiffre d’affaires pour la période concernée et vous êtes en capacité de payer la totalité des cotisations. Le prélèvement se fera alors dans les conditions habituelles.

Deuxième option, vous déclarez le montant réel de votre chiffre d’affaires pour la période concernée mais vous ne payez qu’une partie seulement de vos cotisations.

Enfin, il vous est possible de déclarer le montant réel de votre chiffre d’affaires pour la période concernée, mais, dans l’incapacité de payer, « l’Urssaf vous contactera une fois la crise sanitaire passée ». Sachez aussi qu’ « aucune majoration de retard ne sera appliquée, les modalités de régularisation des paiements partiels ou absents seront précisées ultérieurement. »

L’Urssaf rappelle également qu’en tant qu'auto-entrepreneur, vous pouvez bénéficier de la mise en place du fonds de solidarité, sous certaines conditions

Aussi, « le Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI) propose aux travailleurs indépendants, dont l’activité est impactée par la crise du Covid-19, de bénéficier d’une aide financière exceptionnelle ou d’une prise en charge de cotisations et contributions sociales personnelles », là encore sous certaines conditions

Retrouvez toutes les infos sur le site officiel de l’auto-entrepreneur.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche