Confinement : Marlène Schiappa annonce un "plan d'urgence" contre les violences anti-LGBT

Par Manon C. · Publié le 25 avril 2020 à 11h14 · Mis à jour le 25 avril 2020 à 11h15
La secrétaire d'Etat chargée de la lutte contre les discriminations Marlène Schiappa a annoncé un "plan d'urgence" pour venir en aide aux personnes LGBT victimes de violences, pendant le confinement.

Depuis le début du confinement, une hausse des violences à l'encontre de la communauté LGBT est constatée par de nombreuses associations. 

Alertée par ces associations et les services sociaux, la secrétaire d'Etat chargée de la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, s'est entretenue avec Libération et a annoncé un "plan d'urgence" pour venir en aide aux personnes lesbiennes, gays, bisexuelles ou transgenres qui subissent violences et persécutions dans leur foyer, en cette période compliquée de confinement.

La Secrétaire d'Etat déclare : "Nous allons répondre favorablement à leur demande et lancer un plan d’urgence spécifique pour soutenir les personnes LGBT+. Différentes mesures sont prévues, d’abord en matière de prévention et d’aide à ces jeunes en détresse : la permanence téléphonique de SOS Homophobie était suspendue en raison de difficultés techniques; nous sommes intervenus auprès de l’opérateur pour accélérer sa réouverture, qui devrait avoir lieu dès ce week-end. On soutient aussi l’association Contact, qui propose une ligne d’écoute à destination de l’entourage et des familles, pour favoriser un dialogue positif et bienveillant." 

Marlène Schiappa a également tenu à rappeler les personnes LGBT victimes de violences, à l'instar des femmes battues, peuvent donner l'alerte dans les pharmacies ou encore écrire un SMS au 114, si elles ne peuvent pas passer d'appel chez elles. La plateforme Arrêtons les Violences a également été ouverte aux jeunes LGBT.

Schiappa rappelle également que l’Etat a financé à hauteur de 50 000€ une application créée par l’association Flag ! (association LGBT+ des agents des ministères de l’Intérieur et de la Justice, pompiers, policiers municipaux et des alliés), disponible dès maintenant gratuitement, qui "permet de signaler les violences LGBTphobes mais aussi les violences conjugales au sein des couples LGBT directement aux forces de l’ordre." 

Enfin, la secrétaire d'Etat chargée de la lutte contre les discriminations a annoncé avoir "débloqué 300 000€ afin de financer 6 000 nuitées d’hôtel pendant le confinement, mises en œuvre dès lundi, et directement prises en charge par l’Etat pour permettre aux jeunes confrontés à de la violence homophobe d’être protégés." Il s'agit de nuitées supplémentaires aux 20 000 déjà prévues pour les femmes victimes de violences ou les auteurs à éloigner du domicile

A noter que de nombreuses ressources sont également mises à disposition des personnes de la communauté LGBTQI+ afin de leur venir en aide, pendant toute la durée du confinement. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche