Coronavirus : le protocole sanitaire s'allège encore dans les écoles

Par Cécile D., Laurent P. · Publié le 21 septembre 2020 à 09h21 · Mis à jour le 21 septembre 2020 à 11h21
Plus de 2 000 classes fermées pour éviter la propagation du Coronavirus depuis la rentrée : pour réduire ce chiffre et permettre aux enfants d'écoles maternelles et primaires à avoir accès à l'éducation, le protocole sanitaire devrait s'assouplir dès ce mardi 22 septembre.

Invité de RTL lundi 21 septembre, Jean-Michel Blanquer s'est exprimé sur les conditions d'éducation dans les écoles françaises depuis la rentrée scolaire. Le Ministre de l'Education nationale espère réduire le nombre de classes et d'écoles fermées, autour de 2 100 classes et 89 écoles fermées à l'heure où il parle, grâce à la mise en place d'un protocole sanitaire allégé.

Suivant les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP), et en s'adaptant à l'avis du Haut Conseil comme quoi « les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission du virus », certaines règles du protocole sanitaire vont être annulées ou allégées dans les écoles primaires et maternelles dès le mardi 22 septembre 2020.

Quels sont les recommandations en vigueur ?

Le port du masque

Les enfants de moins de 11 ans ne sont pas obligés de porter un masque de manière systématique. En revanche, les « professionnels au contact de la population » (instituteurs, institutrices, ASTEM, AVS, EVS, Vie scolaire, etc.) sont tenus de porter systématiquement un masque grand public de catégorie 1 répondant aux spécifications de l’Afnor.

Concernant le masque porté par le personnel enseignant et encadrant, le HCSP précise que les masques grand public ne répondant pas aux spécifications de la catégorie 1 de l’Afnor ne sont pas recommandés pour les professionnels au contact des enfants/élèves. Les enfants ne portant pas de masque, le risque de contamination est plus élevé lorsque les adultes portent des masques non-conformes aux réglementations Afnor.

Cependant, le Haut Conseil ajoute que les adultes encadrants ne doivent plus être considérés comme cas-contact s’ils portent un masque grand public de catégorie 1 répondant aux spécifications de l’Afnor ou un masque à usage médical au contact d’un enfant de moins de 11 ans détecté positif Covid-19 ne portant pas de masque. Cette décision intervient après que des enseignants aient découverts que leurs collègues qui portaient des masques grand public fournis par le ministère étaient systématiquement mis à l'arrêt en cas de contamination d'un élève.

Contaminations et cas-contacts

Grand changement dans ce protocole sanitaire : désormais, lorsqu’un enfant est testé positif au Covid-19, il reste chez lui mais la classe peut « continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas-contacts ». Le ministre de l'Education nationale précise que les fermetures de classes n'auront lieu qu'à partir de trois cas de contamination dans une classe.

Jusqu’à présent, si un élève était considéré comme “cas-contact”, il ne pouvait revenir à l’école que si un test, réalisé sept jours après le dernier contact avec le cas confirmé, était négatif. « Le protocole d’identification des personnes cas contacts, leur isolement éventuel, la fermeture possible de classes, voire d’écoles, sera toutefois appliqué lorsque qu’il y aura au moins trois cas confirmés dans la même classe » venant de différentes familles, poursuit Jean-Michel Blanquer.

Une distance physique de 1 mètre entre chaque élève

Un point souvent évoqué en entreprise, la notion d'espace de 4m2 par personne, soit un mètre de distance de chaque côté. A l'école, la distanciation physique ne sera donc pas obligatoire dans les espaces clos, « lorsque la distanciation n'est pas matériellement possible ». Sont donc concernées les salles de classe, mais aussi les ateliers, bibliothèques, réfectoires, cantines et internats. Le protocole indique seulement que « les espaces [seront] organisés de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves. »

Auparavant, les enfants devaient rester groupés par classes pour éviter tout brassage. Cette limitation du brassage entre classes et groupes d’élèves n’est plus obligatoire. Il est toutefois demandé d'éviter les regroupements et les croisements importants « dans la mesure du possible". Pour cela, les arrivées et départs devront être étudiés « pour limiter au maximum les regroupements d’élèves et/ou de parents. »

L'accès aux cours de récréation et espaces collectifs

Le protocole précise que l’accès aux jeux, aux bancs et aux espaces collectifs extérieurs est de nouveau autorisé. Les objets comme les ballons, jouets, livres ou journaux pourront être partagés au sein d’une même classe ou d’un même groupe.

Le lavage régulier des mains

Le protocole indique qu'un lavage des mains doit être réalisé à minima « à l'arrivée dans l'établissement, avant chaque repas, après être allé aux toilettes, et le soir, avant de rentrer chez soi ». Le ministère rappelle que le lavage des mains doit être soigné, durer 30 secondes et se terminer par un séchage avec une serviette en papier jetable.

Et si les points d'eau manquent ? « À défaut, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique peut être envisagée. Elle se fait sous l’étroite surveillance d’un adulte à l’école primaire », indique également le protocole.

Le nettoyage et la ventilation des classes

Le protocole du ministère oblige une aération fréquente des locaux, à raison de 10 minutes minimum toutes les trois heures. L'aération s'effectue avant l’arrivée des élèves, durant les récréations, à la pause de midi ainsi que le soir, pendant le nettoyage des locaux.

Compte tenu des risques de diffusion du virus par la ventilation mal entretenue, les directeurs devront s’assurer de son bon fonctionnement et de son entretien.

En ce qui concerne le nettoyage des surfaces fréquemment touchées comme les poignées de porte, il sera réalisé au minimum une fois par jour. Il en va de même pour le nettoyage des sols et des grandes surfaces. Petite précision du protocole, les tables des réfectoires, qui seront nettoyées et désinfectées « après chaque service. »

Le ministère de la Santé a mis en ligne une petite vidéo sur le Coronavirus expliqué aux enfants :

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche