Moustique tigre : Paris et presque toute l'Île-de-France en vigilance rouge

Par Caroline J., Cécile D. · Publié le 4 mai 2021 à 10h32 · Mis à jour le 4 mai 2021 à 12h05
Le moustique tigre poursuit sa progression en France. Sur la carte 2021, mise à jour par Vigilance Moustiques, on découvre que 6 nouveaux départements français sont en vigilance rouge. À ce jour, le moustique tigre est déclaré officiellement implanté et actif dans 64 départements de l’hexagone, dont Paris, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l’Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne.

Il fallait déjà se protéger face à l’épidémie de Covid-19, il faudra également faire attention au Aedes albopictus, le fameux moustique tigre. Le site de Vigilance Moustiques a mis à jour la carte de présence du moustique tigre mettant en évidence la présence de ces dangereux moustiques, département par département. L'Île-de-France est fortement touchée par cet insecte minuscule, mais porteur de nombreuses maladies.

En effet, les nouvelles ne sont pas bonnes puisque le moustique tigre progresse sur le territoire national. En 2021, six nouveaux départements (Mayenne, Cantal, Haute-Vienne, Jura, Drôme et Doubs) sont placés en vigilance rouge, ce qui signifie que le moustique tigre y est implanté et actif. Au total donc, 64 départements de l’hexagone sont en rouge, tandis que 6 départements sont en vigilance orange et 26 autres en vigilance jaune. Comme l'indique Vigilance Moustiques, au total, 70 départements sont "colonisés ou bien en passe de l’être, soit près de 67% du territoire". 

Moustique tigre : Paris et presque toute l'Île-de-France en vigilance rougeMoustique tigre : Paris et presque toute l'Île-de-France en vigilance rougeMoustique tigre : Paris et presque toute l'Île-de-France en vigilance rougeMoustique tigre : Paris et presque toute l'Île-de-France en vigilance rouge

Le moustique tigre : un "risque sanitaire majeur" dans les années à venir 

Selon une commission d’enquête à l’Assemblée, les moustiques tigres vont "représenter un risque sanitaire majeur sur l'ensemble du territoire" lors "des prochaines décennies".

Le 28 juillet 2020, la rapporteure de cette commission d’enquête et députée LREM de Mayotte, Ramlati Ali, avait confié : "Il s'agit d'une espèce invasive, qui n'existait pas dans l'hexagone avant 2004. En 2019, 58 départements sur les 96 départements métropolitains étaient colonisés".

"Si pendant cinquante ans le territoire métropolitain a vécu à l'abri des maladies transmises par les moustiques, tel n'est plus le cas aujourd'hui. Il faudra apprendre à vivre avec eux, en limitant au mieux leur impact sur la santé des Français", avait-elle rajouté dans ce rapport.

Pour lutter contre le moustique tigre, la commission d’enquête dévoilait donc 46 propositions. Objectif ? "Refonder une politique de prévention", "remettre à plat le cadre institutionnel" afin de freiner la prolifération de ces moustiques tigres ou encore "pérenniser" les moyens de la recherche.

Paris et presque toute l'Île-de-France en vigilance rouge

Paris et six autres départements d’Île-de-France sont donc concernés par cette vigilance rouge : Seine-et-Marne, les Yvelines, l’Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. Seul le Val d’Oise reste en vigilance orange ; ce qui signifie que le moustique tigre y a été intercepté ponctuellement au cours des cinq dernières années.

L'ANSES a d'ailleurs mis en place un site internet (https://signalement-moustique.anses.fr/) pour signaler le moustique tigre, afin de mettre à jour la carte le plus rapidement possible.

Selon le site du ministère de la Santé, le moustique tigre peut causer de graves maladies comme la dengue, le zika ou encore le chikungunya. 

Comment reconnaître le moustique tigre ?

Si vous craignez d’être piqué par un moustique tigre, veillez tout d’abord à bien savoir l’identifier. Ainsi, Vigilance-Moustiques confie que le moustique tigre est « plus petit qu’une pièce de 1 centime (il ne mesure que quelques millimètres), il a un vol assez lent et il est facile à écraser en vol ». Son aspect physique est aussi particulier, « puisqu’il est noir avec des rayures blanches sur les pattes et sur l’abdomen ».

Comment se protéger du moustique tigre ?

Des actions sont menées pour débarrasser la région de cet insecte nuisible. L'ARS IDF annonce que « 470 pièges sont installés sur la région dans l'environnement général et autour de sites plus sensibles que constituent les hôpitaux, les aéroports et certains lieux à forte fréquentation touristique ». Parmi ceux-ci, on compte notamment le parc Disneyland, en Seine-et-Marne, ainsi que le château de Vincennes, dans le Val-de-Marne

Afin de se prémunir des moustiques tigres, le site du ministère rappelle l'importance de faire attention aux « gîtes larvaires » comme les coupelles sous les pots de fleurs, les arrosoirs, les vieux pneus, les gouttières bouchées… Un conseil donc, évitez toute eau stagnante et pensez à vider toutes ces petites « retenues d’eau » ou n'oubliez pas de les renouveler au moins une fois par semaine. 

Pour éviter les piqûres, lors d'une balade, préférez des vêtements couvrant tout le corps, y compris les jambes et les bras et de couleur claire car beaucoup d’espèces de moustiques sont attirées par les couleurs foncées. Chez vous, vous pouvez opter pour les fameuses moustiquaires et veillez à bien ventiler pour éloigner les insectes.

Vous pouvez également utiliser des répulsifs cutanés, recommandés par l’OMS, comme par exemple ceux qui renferment du DEET de l’IR3535 ou de l’Icaridine. Pour espérer se débarrasser définitivement du moustique tigre le mieux et de signaler sa présence sur le site de l'ANSES pour que les autorités puissent agir à grande échelle.

Informations pratiques

Site officiel
vigilance-moustiques.com

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche