Coronavirus : 3 milliards d'euros d'exonération de charges pour les entreprises fortement touchées

Par Charlene S., Rizhlaine F. · Publié le 24 mai 2020 à 19h01 · Mis à jour le 24 mai 2020 à 19h28
Trois milliards d'euros d'exonération de charges, c'est l'annonce faite par Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics ce dimanche 24 mai 2020 pour les entreprises particulièrement touchées par la crise du coronavirus comme ceux des secteurs de la restauration, du tourisme, de la culture ou du sport.

Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics annonce trois milliards d'euros d'exonération de charges pour les entreprises fortement touchées par l'épidémie de coronavirus. La déclaration a été faite lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Parmi les activités concernées se trouveraient donc celles des secteurs liés à la restauration, au tourisme, à la culture, aux arts et spectacles, à l'hôtellerie ou encore au sport.

En ce qui concerne les entreprises qui ne sont pas concernées par cette exonération et qui ont vu leurs cotisations sociales reportées, le ministre précise qu'il leur sera possible d'étaler leur paiement sur une période pouvant atteindre jusqu'à 36 mois.

En début mai, le ministre des comptes public avait déjà annoncé l'annulation des charges pour les petites entreprises. Jusqu'alors, le ministre avait seulement révélé des mesures pour les secteurs de l'hôtellerie, de la restauration et des arts et spectacles qui devraient donc bénéficier d'une annulation de leurs charges à hauteur de 750 millions d'euros. Une aide bienvenue en cette période de crise où les entreprises subissent de plein fouet l'épidémie de coronavirus. Sur ordre du gouvernement, tous les commerces non-essentiels ont dû fermer leurs portes n'ayant ainsi aucun revenu mais avec des charges toujours présentes.

Selon le journal Les Echos qui avait révélé l'information, le gouvernement avait donc élargi sa mesure en prenant cette nouvelle décision : annuler les charges patronales. Mais attention, cela ne concernerait que les petites entreprises possédant moins de 10 salariés. Le ministre des Comptes publics aurait aussi précisé que cette annulation se ferait uniquement pour les entreprises qui ont été contraintes de fermer sur décision administrative durant le confinement. Ainsi, les échéances de mars, avril et mai 2020 seraient supprimées.

De son côté, le Premier ministre Edouard Philippe, avait déclaré au Sénat que le gouvernement était prêt à "convertir les reports de charge en exonérations définitives, non seulement pour les entreprises du secteur de la restauration et du tourisme, mais aussi pour toutes les TPE ayant fait l'objet de mesures de fermeture ». Un plan de relance serait également à l'étude pour aider les entreprises mais celui-ci ne devrait pas être connu avant septembre ou octobre prochain. En attendant, les initiatives se multiplient pour venir en aide aux commerces touchés par la crise du coronavirus.

 

 
 


Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche