Application RATP : une nouvelle fonctionnalité vous informe sur l'affluence dans le métro

Par Charlene S. · Publié le 20 mai 2020 à 17h30 · Mis à jour le 20 mai 2020 à 17h36
Depuis que le déconfinement a débuté, les mesures sont strictes dans les transports en communs pour limiter la propagation du coronavirus. Port du masque obligatoire, sièges condamnés... et maintenant une nouvelle fonctionnalité de l'application RATP. Celle-ci permettra de savoir si votre rame de métro est bondée dans un contexte où la distanciation sociale est privilégiée.

Vous hésitez à prendre les transports en communs pour vous déplacer ? Dans un contexte où l'épidémie de coronavirus court toujours, c'est bien normal de se poser la question. Depuis le début du déconfinement, des mesures strictes ont été prises dans le métro pour garantir la sécurité sanitaire des usagers de la RATP. Le port du masque est obligatoire sous peine d'une amende, certains sièges sont condamnés pour maintenir la distanciation sociale et les horaires habituels ne reprennent qu'à partir du 25 mai prochain.

Cependant comment savoir quand le métro est à éviter s'il y a déjà trop de monde dans la rame ? Pour cela, la RATP a ajouté une nouvelle fonctionnalité à son application. Et pour que ce système fonctionne, la RATP compte sur ses usagers. Ce service permet d'indiquer soi-même l'affluence présente dans le métro, RER et tramways. L'application invite ses utilisateurs à préciser quelle ligne ils viennent d'emprunter ainsi que la station de départ et d'arrivée. 

Ensuite, ils pourront indiquer l'affluence selon cinq critères : faible, moyenne, élevée, très élevée ou maximale. Une affluence faible correspond à la possibilité de s'asseoir avec des sièges encore disponibles tandis qu'une affluence maximale représente un accès difficile à la rame de métro bondée.

La RATP a déclaré que cette fonctionnalité sera disponible à partir du 1er juin directement sur l'application. L'affluence pourra alors être connu en temps réel pour chaque ligne de métro ou autres transports en communs. De cette façon, les usagers pourront envisager de prendre un transport alternatif comme le vélo si l'affluence ne permet pas de maintenir la distanciation sociale. D'ailleurs, la mairie de Paris a déployé 50km de pistes cyclables supplémentaires afin de favoriser ce moyen de transports. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche