Coronavirus : 4.039 clusters en cours d'investigation en France

Par Julie M. · Publié le 18 novembre 2020 à 17h49 · Mis à jour le 20 novembre 2020 à 18h13
Au lundi 16 novembre 2020, la France compte au moins 4.039 foyers de Coronavirus en cours d'investigation. 99 départements sur 101 sont en situation de vigilance élevée. Toute la France est en état d'urgence sanitaire. La totalité de la France métropolitaine est à nouveau confinée au moins jusqu'au 1er décembre 2020.

Face à la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus, la France semble reprendre le dessus. Néanmoins la recherche des foyers de contamination de poursuit toujours. Le dernier bilan de l’agence Santé publique France fait état de 4.039 clusters actifs sur l'ensemble du territoire français dont 1 539 en Ehpad.

Un cluster est dit maitrisé lorsque le suivi des contacts est en cours et que l'on ne dénombre pas de nouveaux cas 7 jours après le dernier cas. On clôture un cluster dès lors que l'on note une absence de nouveaux cas 14 jours après la date de début des signes du dernier cas ET la fin de la quatorzaine des contacts.

Mais qu'est-ce qu'un cluster ? 

Les autorités sanitaires parlent de "cluster" ou de "foyer de contamination" lorsque l'on dénombre au moins 3 cas confirmés ou supposés de contamination à la Covid-19, sur une période de 7 jours et que ces personnes appartiennent à la même communauté ou ont participé au même rassemblement et ce, qu'ils se connaissent ou non.  

Où sont-ils aujourd'hui ? 

Au 17 novembre 2020, tous les départements sont en situation de vigilance : 

Niveau normal : 0 département

Niveau modéré : 2 départements (Réunion, Saint-Pierre-et-Miquelon).

Niveau élevé : 99 départements (Ain, Aisne, Allier, Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Ariège, Aube, Aude, Aveyron, Bouches-du-Rhône, Calvados, Cantal, Charente, Charente-Maritime, Côtes-d'Armor, Cher, Corrèze, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Côte-d’Or, Creuse, Dordogne, Doubs, Drôme, Eure, Eure-et-Loir, Finistère, Gard, Haute-Garonne, Gers, Gironde, Hérault, Ille-et-Vilaine, Indre, Indre-et-Loire, Isère, Jura, Landes, Loir-et-Cher, Loire, Haute-Loire, Loire-Atlantique, Loiret, Lot, Lot-et-Garonne, Lozère, Maine-et-Loire, Manche, Marne, Haute-Marne, Mayenne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Morbihan, Moselle, Nièvre, Nord, Oise, Orne, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Pyrénées Atlantique, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Rhône, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Sarthe, Savoie, Haute-Savoie, Paris, Seine-Maritime, Seine-et-Marne, Yvelines, Deux-Sèvres, Somme, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var, Vaucluse, Vendée, Vienne, Haute-Vienne, Vosges, Yonne, Territoire de Belfort, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine–Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Guadeloupe [dont Saint-Martin et St Barthélémy], Martinique, Guyane, Mayotte)

Carte de France Covid le 23 novembre : le taux d'occupation lits de réanimation par régionCarte de France Covid le 23 novembre : le taux d'occupation lits de réanimation par régionCarte de France Covid le 23 novembre : le taux d'occupation lits de réanimation par régionCarte de France Covid le 23 novembre : le taux d'occupation lits de réanimation par région Carte de France Covid le 23 novembre : le taux d'occupation lits de réanimation par région
On continue de suivre de près les données concernant la situation du coronavirus en France. De plus en plus de départements redeviennent des zones de vigilance du fait de la circulation active du virus. Ce lundi 23 novembre 2020, 87.7 % des lits de réanimation sont occupés en France. 100 départements sont en situation de vulnérabilité élevée, toute la France est en état d'urgence sanitaire. Le pays est de nouveau en confinement jusqu'au 1er décembre 2020, au moins.

À la sortie du confinement, alors que le virus circulait à bas bruit, Santé publique France avait mis en place un système de signalement à visée d’alerte des clusters. L’identification des clusters et les mesures de gestions mises en oeuvre avaient pour objectif de contribuer à rompre les chaines de transmission. Devant l’augmentation de la circulation virale sur l’ensemble du territoire, le nombre de clusters identifié est aujourd’hui très sous-estimé et leur identification ne constitue pas un indicateur de suivi de l’épidémie. Dans ce contexte, le bilan des clusters sera désormais publié tous les quinze jours dans le point épidémiologique.

L'évolution des clusters (hors Ehpad et milieu familial restreint) au 12 novembre 2020 :

Depuis le 09 mai 2020, un total de 9 055 clusters dont 2 006 en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ont été enregistrés dans la base nationale. Parmi eux 3 698 (41%) sont en cours d’investigation. L’ensemble des clusters inclut 113 963 cas (moins de 10% des cas diagnostiqués). 

Les clusters en cours d’investigation sont principalement en milieu scolaire et universitaire, dans les Ehpad, les entreprises privées ou publiques, et les établissements de santé. Le nombre de clusters identifiés que ce soit pour les entreprises, le milieu scolaire ou les établissements de santé représente chacun une part très faible de l’ensemble de ces structures. On ne peut pas déduire de la fréquence des types de clusters identifiés, les modes de transmission actuels du SARS-CoV-2 dans la population. 

Les six collectivités pour lesquelles la proportion de clusters à criticité élevée est la plus importante sont : Ehpad (80%), communautés vulnérables (56%), EMS de personnes handicapées (54%), établissements de santé (51%), établissements pénitentiaires (44%) et établissements sociaux d’hébergement et d’insertion (39%).

Visuel Paris Châtelet Les Halles rueVisuel Paris Châtelet Les Halles rueVisuel Paris Châtelet Les Halles rueVisuel Paris Châtelet Les Halles rue Covid Paris - Île-de-France : 208 clusters actifs, 1186 détectés depuis septembre
Où en sommes-nous par rapport à la recherche des clusters en Île-de-France ? Au 19 novembre 2020, la région parisienne compte 208 clusters actifs. Depuis le 8 mai 2020, ce sont au total 1440 foyers de contamination qui ont été détectés dans la région dont 1186 depuis septembre 2020. Pour suivre l'évolution du nombre de clusters en Île-de-France, c'est par ici.

Visuel Paris SénatVisuel Paris SénatVisuel Paris SénatVisuel Paris Sénat Coronavirus : en France, seuls 10% des cas sont rattachés à des clusters
L'épidémie de coronavirus s'accélère en France. Alors que le pays connait une seconde vague de contaminations, Santé Publique France indique que seuls 10% des cas sont rattachés à des clusters. Ainsi, les foyers de contamination sont loin d'être le seul facteur accélérant la propagation de l'épidémie.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche