14 juillet : pétards et feux d'artifice interdits à la vente à Paris et en petit couronne

Par Laurent P. · Publié le 2 juillet 2020 à 16h42 · Mis à jour le 2 juillet 2020 à 16h43
Pour éviter les débordements pour les festivités du 14 juillet, la préfecture de police a annoncé dans un communiqué interdire l'acquisition et l'utilisation des feux d'artifice et gros pétards par les particuliers du 4 au 15 juillet 2020 à Paris et en petite couronne.

Pour les célébrations du 14 juillet, la Préfecture de police de la ville de Paris a annoncé dans un communiqué avoir pris des mesures pour limiter les risques d'incidents et de violence en interdisant la vente et l'utilisation aux particuliers, à Paris et dans trois départements limitrophes (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marnede gros pétards et feux d'artifice du 4 au 15 juillet 2020. Des articles pyrotechniques régulièrement utilisés contre les forces de l'ordre.

"La période de la Fête nationale est propice à l’utilisation, par des individus isolés ou en réunion, d’articles pyrotechniques, de produits incendiaires et d’articles de divertissement" indique la préfecture, avant d'ajouter que "le préfet de police interdit l’acquisition et la détention des articles pyrotechniques et des artifices de divertissement". Sont concernés, comme l'explique Didier Lallement, "la cession, à titre onéreux ou non, des articles pyrotechniques des catégories T2 et P2, ainsi que celle des artifices de divertissement des catégories F2 à F4".

À noter également que le préfet de police de Paris a également annoncé que "le transport des combustibles domestiques et produits pétroliers dans des récipients à l’occasion de la période couvrant la Fête nationale" était interdit, à l'exception "des cas d’urgence justifiés ou à des fins professionnelles".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche