Vélib' : les livreurs parisiens enjoints à ne plus utiliser les vélos en libre-service

Par Cécile D. · Publié le 7 juillet 2020 à 12h48 · Mis à jour le 7 juillet 2020 à 12h48
A Paris, les livreurs à vélo utilisent de plus en plus les Vélib'. Un comportement qui agace la société de vélos en libre-service, qui aimerait que les professionnels de la livraison laissent les vélos aux autres usagers.

Sont-ce les prémices d'une guerre que nous voyons ici ? Smovengo, l'exploitant des vélos en libre-service Vélib', a demandé aux livreurs de ne plus utiliser ses vélos pour faire leurs livraisons. Citée dans Le Parisien, la société explique que « l'esprit de Vélib', c'est le partage. Pas l'utilisation commerciale. »

L'énervement de Smovengo pourrait cependant se retourner contre lui : ces vélos en libre-service à petits prix sont très populaires auprès des livreurs, qui représentent une part importante des clients de la société. Selon elle, « à certaines heures, jusqu'à 15% des courses réalisées par des personnes qui ont des comportements qui pourraient être assimilés à celui des livreurs. » Ces courses spécifiques sont les trajets multiples et répétés, en étoile depuis des restaurants...

« On observe parfois 15 trajets par la même personne dans la journée, continue Smovengo. C'est un phénomène significatif même s'il n'est pas quantifié avec précision. C'est gênant surtout en période de pic, vers 18-20 heures. C'est l'heure où tout le monde en a besoin. Il faut que les vélos soient disponibles ».

Pour reprendre le contrôle sur l'usage des vélos, le syndicat d'élus Vélib' Métropole et Smovengo ont mis à jour les conditions générales d'utilisation du service. Les abonnés ont reçu un mail les prévenant de nouvelles dispositions « afin de limiter toute utilisation abusive du service, notamment la privatisation d'un vélo et les trajets répétés avec le même Vélib' ou d'une durée anormalement longue. »

Le changement majeur de cette mise à jour concerne le temps d'utilisation des vélos. Désormais, après un trajet d'au moins trois minutes, il faudra désormais attendre trois à cinq minutes avant de réemprunter le même vélo. Jusqu'à présent, l'utilisateur pouvait déposer son Vélib' et le réemprunter instantanément ou presque, par exemple pour réenclencher la demi-heure gratuite. De plus, la prise simultanée de plusieurs vélos est interdite, de même que « l'usage d'un même vélo dans la limite de trois locations consécutives par tranche de 24 heures ».

Pour échapper à ces nouvelles règles, peut-être préfèrerez-vous acheter votre propre monture, avec l'aide d'Île-de-France Mobilités.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche