Haut Conseil pour le Climat : la France n'est pas « à la hauteur des enjeux » climatiques

Par Caroline J. · Publié le 8 juillet 2020 à 10h32 · Mis à jour le 8 juillet 2020 à 10h36
La France respecte-t-elle ses engagements climatiques ? Dans son second rapport annuel, publié le 8 juillet, le Haut Conseil pour le Climat rapporte que «les actions climatiques de la France ne sont pas à la hauteur des enjeux ni des objectifs qu'elle s'est donnés » et demande au gouvernement d’ « insérer le plan de reprise dans les limites du climat et non l’inverse ».

La nouvelle ministre de l'Environnement Barbara Pompili va avoir du pain sur la planche ! Dans son rapport annuel sur la neutralité carbone, paru ce mercredi 8 juillet 2020, le Haut Conseil pour le Climat pointe du doigt le non-respect des engagements climatiques de la France et fait clairement savoir que "les actions climatiques de la France ne sont pas à la hauteur des enjeux ni des objectifs qu'elle s'est donnés".

Si les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 0,9% en 2019, le HCC indique que cette diminution est "trop lente et insuffisante pour permettre d’atteindre les budgets carbone actuels et futurs". Une baisse "très loin des -3% attendus à partir de 2025". Parmi les secteurs responsables de 86% des émissions de gaz à effet de serre ? Le transport, l'agriculture, le bâtiment et l'industrie.

Face à l’urgence climatique, le Haut Conseil pour le Climat explique qu’"il est temps de redresser le cap et de relancer la transition", car "le réchauffement climatique induit par les activités humaines continue de s’aggraver". Le HCC rappelle d'ailleurs que "le premier semestre 2020 est le plus chaud jamais enregistré en France".

Pour y arriver, Corinne Le Quéré, présidente du HCC, explique qu’"il faut insérer le plan de reprise dans les limites du climat et non l’inverse". Selon elle, "les premières dispositions du gouvernement dans le plan de reprise ne vont pas dans le sens de nos recommandations".

Le Haut Conseil pour le Climat rapporte que les mesures d’urgence ont été "principalement tournées vers les secteurs très émetteurs de l’automobile et de l’aviation, sans conditionnalités fermes concernant leur évolution vers une trajectoire compatible avec les objectifs climatiques".

Pour la climatologue, certaines mesures peuvent être "compatibles avec les objectifs climat", comme "la rénovation énergétique des bâtiments [qui] a des bénéfices sous tous les angles et pourrait être un point fort pro-climat du plan de reprise".

"Si une seule recommandation devait être conservée de ce rapport, elle serait de bannir tout soutien aux secteurs carbonés du plan de reprise et de l’orienter le plus possible sur des mesures efficaces pour la baisse des émissions de gaz à effet de serre", rajoute le Haut conseil pour le Climat.

On rappelle que le Président de la République Emmanuel Macron s’est récemment engagé à reprendre 146 des 149 propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche