Coronavirus : des millionnaires demandent à être taxés de manières permanente pour aider l'économie

Par Cécile D. · Publié le 13 juillet 2020 à 14h04 · Mis à jour le 13 juillet 2020 à 14h04
Ils sont 83 millionnaires à avoir signé une lettre ouverte à leurs gouvernements : les super-riches demandent à être taxés immédiatement et de manière permanente pour aider à rétablir l'économie après la crise engendrée par le Coronavirus et le confinement.

« L'Humanité est plus importante que notre argent ». Voici la conclusion et la raison d'être de cette lettre ouverte signée par 83 grandes fortunes mondiales. Ces « millionnaires pour l'humanité » demandent à leurs gouvernements respectifs de les taxer, afin que l'argent soit utilisé pour aider la société, fortement impactée partout dans le monde par la crise sanitaire et économique engendrée par le Coronavirus.

Parmi eux, beaucoup d'Américains, comme Jerry Greenfield, co-fondateur des glaces Ben & Jerry's ou Tim et Abigail Disney, les héritiers de Walt Disney. On retrouve dans la liste des signataires le réalisateur britannique Richard Curtis ou Sir Stephen Tindall, le fondateur néo-zélandais du groupe The Warehouse

La lettre ouverte stipule que les gouvernements se doivent de prendre des responsabilités et des décisions durables pour préparer et résoudre la crise économique liée au Coronavirus. Les millionnaires écrivent « Nous ne sommes pas ceux qui soignent les malades dans les unités de soins intensifs. Nous ne conduisons pas les ambulances qui amènent les malades à l'hôpital. Mais nous avons de l'argent, beaucoup. On a absolument besoin d'argent maintenant et on continuera d'en avoir besoin dans les années à venir » pour se remettre de la crise, dont l'impact « durera des dizaines d'années » et pourrait « pousser un demi-milliard de personnes dans la pauvreté ».

Ainsi, ces super-riches demandent aux « gouvernements à augmenter les taxes de gens comme nous. Immédiatement, substantiellement et de manière permanente ». Les signataires estiment que la société « a une énorme dette envers les personnes qui ont travaillé en première ligne. La plupart des travailleurs essentiels sont fortement sous-payés par rapport à la charge qu'ils supportent. Et en première ligne de ce combat, on retrouve notre personnel soignant, dont 70% sont des femmes. »

Afin de rétablir une économie plus juste, et pour aider tous ceux qui ont été durement impactés par le confinement et la Covid-19, les millionnaires l'exigent : « taxez-nous. Taxez-nous. C'est le bon choix. C'est le seul choix. »

Des grandes fortunes françaises se joindront peut-être au mouvement, quand bien même le rétablissement de l'ISF a été rejeté par l'Assemblée nationale.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche