Population mondiale : 8,8 milliards d'humains prévus en 2100 selon une récente étude

Par Caroline J. · Publié le 15 juillet 2020 à 10h42 · Mis à jour le 15 juillet 2020 à 10h42
Combien serons-nous en 2100 ? La population mondiale va-t-elle continuer à croître comme l’avait prédit l’ONU ? À en croire une récente étude publiée dans The Lancet ce 15 juillet, la planète devrait abriter 8,8 milliards d'humains en 2100, soit 2 milliards de moins que les projections de l'ONU.

Comment la population mondiale va-t-elle évoluer dans les prochaines décennies ? Si l’ONU avait avancé le chiffre de plus de 10 milliards en 2100, une nouvelle étude n’est pas du même avis. Publiée dans The Lancet ce mercredi 15 juillet 2020, l’étude de Christopher Murray, directeur du respecté Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) à Seattle, prédit un déclin de la population mondiale dès la deuxième moitié du siècle ; elle devrait ainsi atteindre 8,8 milliards en 2100, soit 2 milliards de moins que ce que prédisait l’ONU.

Ces chiffres sont "une bonne nouvelle pour l'environnement (moins de pression sur les systèmes de production alimentaire et moins d'émission de CO2)", a confié à l'AFP Christopher Murray. Mais "l'inversion de la pyramide des âges aura des conséquences profondes et négatives sur l'économie et l'organisation des familles, des communautés et des sociétés", a-t-il rajouté. En effet, si ces chiffres étaient confirmés, les plus de 80 ans seraient six fois plus nombreux (141 à 866 millions). Conséquence ? Il faudrait "réévaluer la structure actuelle des systèmes d'aides sociales et des services de santé" selon Christopher Murray.

Selon cette nouvelle étude, le pic devrait être atteint en 2064, avec 9,7 milliards de personnes. Puis un déclin devrait s’amorcer pour atteindre 8,8 milliards en 2100. Alors, pourquoi ce déclin est-il prévu par les chercheurs de cette étude ? Selon eux, il serait lié au développement de l'éducation des filles et de l'accès à la contraception, faisant ainsi baisser le taux de fécondité à 1,66 enfant par femme en 2100, contre 2,37 aujourd'hui.

Toujours selon cette étude, la Chine pourrait voir sa population diminuer de moitié (1,4 milliard aujourd'hui, 730 millions en 2100). Le nombre des personnes en âge de travailler devrait aussi considérablement baisser, avec des conséquences négatives sur la croissance économique du pays.

Plusieurs pays européens devraient aussi assister à une baisse de leur population comme en Espagne (46 à 23 millions), en Italie (61 à 31 millions), au Portugal (11 à 4,5 millions). En revanche, la France ne devrait pas être concernée par cette baisse (65 à 67 millions).

Si un déclin de la population est annoncé en Europe et en Asie, l'Afrique sub-saharienne pourrait en revanche voir sa population tripler (1 à 3 milliards). Cette étude menée par Christopher Murray prédit notamment une hausse très importante de la population au Nigeria (206 à 790 millions d'habitants). Le pays pourrait ainsi devenir en 2100 le deuxième pays le plus peuplé au monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche