Concerts debout : les professionnels de la musique interpellent le gouvernement

Par Caroline J. · Publié le 23 juillet 2020 à 16h42 · Mis à jour le 23 juillet 2020 à 16h52
Le monde du spectacle vivant a adressé ce 23 juillet 2020 une lettre ouverte au président de la République Emmanuel Macron, au Premier ministre Jean Castex et à la ministre de la Culture Roselyne Bachelot. À travers cet appel, signé par des tourneurs, des producteurs, des artistes, des labels de musique ou encore des festivals, tous réclament au gouvernement plus de visibilité et d’engagements sur la reprise des concerts debout.

« Tous debout contre la mise à genoux de la musique ». Depuis le début de la crise sanitaire, les salles de concert sont à l’arrêt en raison des interdictions de regroupements et des mesures de distanciation sociale nécessaires.

À moins de 40 jours de la reprise habituelle des saisons de spectacles, des tournées et des concerts, plusieurs professionnels du secteur ont adressé, ce 23 juillet 2020, une lettre ouverte au président de la République, au Premier ministre et à la ministre de la Culture. Tous réclament un positionnement de la part du gouvernement quant à une possible échéance de reprise des concerts « en configuration debout ».

À travers une voix unie, tous ces professionnels de la musique demandent une reprise à 100 % des capacités publiques des lieux à compter du 1er septembre 2020. « Cependant, cette date est de plus en plus difficilement envisageable pour des questions inhérentes à la programmation et à l’organisation de tournées notamment » confient-ils dans cette lettre.

Concerts debout : les professionnels de la musique interpellent le gouvernementConcerts debout : les professionnels de la musique interpellent le gouvernementConcerts debout : les professionnels de la musique interpellent le gouvernementConcerts debout : les professionnels de la musique interpellent le gouvernement

Le secteur, qui se sent aujourd’hui abandonné et méprisé par ses partenaires publics, poursuit : « Nous avons depuis toujours démontré notre sens des responsabilités et notre capacité à appliquer avec rigueur les décisions de l’État et le cadre réglementaire s’appliquant à nos métiers. […] Aussi personne ne comprend le mutisme nous concernant, à commencer par le public qui nous interroge de manière insistante et qui nous dit son envie de reprendre le chemin des concerts. »

Aujourd’hui, à travers cette lettre ouverte, ils réclament des « perspectives claires et cohérentes de scenarii et d’échéances dès le prochain conseil de défense afin de pouvoir travailler au redémarrage » de leurs activités.

Pour l’heure, ils sont près de 1500 à avoir signé cette lettre ouverte parmi lesquels des salles de spectacles (Olympia, Casino de Paris, Bataclan, Trabendo, Elysée Montmartre, le Trianon, la Boule noire, Petit Bain à Paris, mais aussi le Stereolux, la Coopérative de mai, la Sirène, ou encore la Laiterie…), des producteurs et tourneurs (Corida, Radical productions, Allo Floride, Auguri Productions…), des labels, des festivals et des artistes (Dominique A, Matthieu Chedid, Arnaud Rebotini, Ibrahim Maalouf, Jane Birkin, Pomme, Jeanne Added, Gaëtan Roussel, ZAZ, IAM, Miossec, Guillaume Aldebert…)

Informations pratiques

Site officiel
www.sma-syndicat.org

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche