Paris : Christophe Girard, adjoint d'Hidalgo à la culture, démissionne

Par Alexandre G. · Publié le 23 juillet 2020 à 18h43 · Mis à jour le 23 juillet 2020 à 18h49
Des manifestants se sont rassemblés ce jeudi 23 juillet 2020 devant l'Hôtel de Ville à Paris pour demander la démission de l''adjoint à la mairie de Paris à la culture, Christophe Girard. Ce dernier choisi de quitter son poste, à peine un mois après sa nomination.

Les manifestants ont obtenu gain de cause face à Christophe Girard. L'adjoint à la culture à la mairie de Paris a présenté sa démission à Anne Hidalgo ce jeudi 23 juillet 2020, comme le confirme l'AFP. L'annonce est tombée en fin d'après-midi, alors que des manifestants s'étaient rejoints devant la place de l'Hôtel de Ville un peu plus tôt dans la journée pour exiger sa démission. Parmi eux, certains élus au conseil de Paris comme Danielle Simmonnet. 

Alors, pourquoi me diriez-vous ? Depuis sa nomination, l'ancien maire du 4e arrondissement de Paris essuie des critiques vis-à-vis de ses liens étroits entretenus avec l'écrivain polémique Gabriel Matzneff. Ce dernier est visé depuis plusieurs années par une plainte pour viols sur mineurs. D'ailleurs, Christophe Girard a été entendu comme témoin dans cette enquête, étant donné qu'une partie des faits se passaient dans l'appartement parisien de l'écrivain, situé... Précisément dans le 4e arrondissement, à Paris. Christophe Girard nie avoir participé de près ou de loin aux exactions de Matzneff.   

Aussi, l'adjoint à la culture témoigne son sentiment à ce sujet à l'AFP : " j'ai 64 ans, une vie de famille épanouie et de nombreux engagements culturels, politique, associatifs, et n'ai nullement envie de pourrir ma vie plus longtemps et de m'emmerder à me justifier en permanence" souligne-t-il. Quelques jours plus tôt, la maire de Paris Anne Hidalgo considérait ces critiques comme un "non-sujet" à l'occasion d'un entretien accordé au Parisien.

En pleine tourmente, l'adjoint à la culture n'a pas résisté aux critiques. Pas comme Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur fraîchement nommé,  qui essuie les mêmes critiques par rapport à ses affaires judiciaires toujours en cours. Pour l'heure, aucun des deux n'a été condamné par la justice française. 

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche