Insécurité : Jean Castex annonce la généralisation de la forfaitisation des délits de stupéfiants

Par Laurent P. · Publié le 25 juillet 2020 à 13h42 · Mis à jour le 25 juillet 2020 à 13h54
Le Premier ministre Jean Castex a annoncé plusieurs mesures contre l'insécurité lors d'un déplacement à Nice ce samedi 25 juillet 2020. Parmi celles-ci, une généralisation de la forfaitisation des délits de stupéfiants pour la rentrée.

Un nouveau pas de plus franchi dans la lutte contre l'insécurité... Le Premier ministre Jean Castex a annoncé lors d'un déplacement à Nice ce samedi 25 juillet 2020 que l'expérimentation autour de la forfaitisation des délits de stupéfiants "sera généralisée à la rentrée" dans tout le pays. De quoi s'agit-il plus précisément ? Cette forfaitisation doit permettre aux forces de l'ordre de "verbaliser, sous l’autorité de la justice, de la manière la plus simple un délit, d’appliquer une sanction sans délai", comme l'a par ailleurs expliqué le Premier ministre.

Une mesure qui devrait se montrer particulièrement efficace contre les points de revente de drogues pullulant dans les quartiers de France et de Navarre. Jean Castex en a également profité pour évoquer la mise en place d'une nouvelle expérimentation autour de "l’extension des compétences de la police municipale à Nice", comme nous le rappellent nos confrères du Monde. "Je suis satisfait de voir que le Premier ministre réagit aussi promptement en venant là où, depuis trois ou quatre ans, se sont enracinés les trafics de drogue", a par ailleurs déclaré ce même jour le maire de Nice, Christian Estrosi, au micro d'Europe 1 au sujet de cette visite.

Autre mesure annoncée, la création de 150 postes supplémentaires à Nice pour "renforcer l’action pénale de proximité nécessaire à la répression des infractions du quotidien et à la prévention des récidives". Des déclarations faites en compagnie des ministres de l'Intérieur et de la Justice, Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti, lors d'une visite à Nice après une fusillade survenue dans le quartier des Moulins, lundi 20 juillet 2020, à l'entrée d'un supermarché. Un quartier malheureusement réputé pour son trafic de drogues.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche