Terrasses chauffées : les députés repoussent l’interdiction à avril 2022

Par Caroline J. · Publié le 16 mars 2021 à 09h42 · Mis à jour le 16 mars 2021 à 10h01
C’est une mesure qui aurait dû entrer en vigueur au printemps 2021. Finalement, les députés ont décidé de repousser l’interdiction des terrasses chauffées dans les restaurants et cafés à avril 2022.

C’était l’une des premières mesures annoncées par Barbara Pompili, trois semaines seulement après son arrivée au ministère de la Transition écologique. Le 27 juillet 2020, Barbara Pompili avait décidé de mettre fin au chauffage extérieur dans l’espace public et donc sur les terrasses des restaurants et des cafés. « Le chauffage extérieur dans l’espace public, les terrasses » sera interdit, avait-elle fait savoir.

Expliquant que ces pratiques constituent des « aberrations écologiques », la ministre Barbara Pompili avait précisé : « On va imposer de fermer les portes dans les espaces publics. On ne peut pas climatiser la rue en plein été lorsqu’il fait 30 degrés et on ne peut pas non plus chauffer à plein régime des terrasses en plein hiver pour le simple plaisir de boire son café en terrasse en ayant chaud ».

Mais, en raison de la crise sanitaire, cette mesure ne devait pas entrer en vigueur avant le printemps 2021. Ce 15 mars 2021, lors de l'examen en commission du projet de loi climat, les députés ont finalement décidé de repousser l’interdiction des terrasses chauffées à avril 2022.

Objectif de ce "délai supplémentaire" ? Offrir un "horizon plus favorable" aux cafés et restaurants actuellement fermés en raison de l’épidémie de Covid, selon le corapporteur du projet de loi, Mickaël Nogal (LREM).

De son côté, la ministre déléguée Emmanuelle Wargon a rappelé que "la terrasse chauffée est un non-sens absolu" pour l'environnement, évoquant "un demi-million de tonnes de CO2 économisés chaque année" grâce à cette interdiction.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche