Coronavirus : Belgique, Maroc... ces pays qui durcissent leurs mesures sanitaires

Par Caroline J., Elodie D. · Publié le 1 août 2020 à 09h10 · Mis à jour le 1 août 2020 à 09h32
Le durcissement des mesures sanitaires dans certains pays montre bien que l’épidémie de coronavirus regagne du terrain. Alors que 8 villes marocaines sont isolées jusqu’à nouvel ordre, un couvre-feu est mis en place dans la province d'Anvers en Belgique. À Hong-Kong, les autorités imposent désormais le port du masque en public. On fait le point sur ces multiplications de restrictions dans le monde.

Depuis quelques jours, plusieurs maires de France ont décidé d’imposer le port du masque dans les rues très fréquentées de leur ville, comme à Concarneau, La Rochelle ou encore Saint-Brieuc. Dernièrement, il est aussi obligatoire de porter un masque dans les centres-villes de plusieurs communes de Mayenne, comme à Laval, Château-Gontier-sur-Mayenne, Évron. À Quiberon, en Bretagne, le maire a également ordonné la fermeture des plages et parcs publics de 21h à 7h.

Face à une hausse du nombre de cas de Covid-19, les restrictions se multiplient donc. Et la France est loin d’être un cas isolé puisque d’autres pays ont également décidé de durcir leurs mesures sanitaires.

Tour des restrictions dans les pays d'Europe :

En Espagne, la situation préoccupe les régions. A Madrid et dans d'autres régions, le masque est obligatoire dans la rue et "sur les terrasses" depuis mardi 28 juillet. Les rassemblement sont limités à dix personnes, et à Barcelone, les habitants sont appelé à éviter de sortir.

La Belgique fait face à une recrudescence « préoccupante » de nouvelles contaminations. Alors, le pays a annoncé de nouvelles mesures. Depuis mercredi 29 juillet, la fameuse « bulle de contact » (le nombre de personnes que les Belges sont autorisés à voir de façon rapprochée et régulière), sera rétrécie et limitée à 5 personnes par foyer contre 15 actuellement. Cette mesure sera mise en place pendant les quatre prochaines semaines.

De plus, les événements publics sont interdits au-delà de 100 personnes à l’intérieur et 200 à l’extérieur. Le port du masque y est aussi obligatoire. Enfin, dans les magasins, retour en arrière, puisque les Belges doivent à nouveau faire leurs courses seuls et pendant pas plus de 30 minutes. On a également appris que la province d'Anvers avait instauré un couvre-feu de 23h30 à 6h du matin.

En Allemagne aussi les restrictions se multiplient. Le ministre de la Santé Jens Spahn a notamment annoncé qu'il comptait imposer des tests de dépistage aux voyageurs revenant de régions à risque.

En Grande-Bretagne, c’est déjà fait puisque le gouvernement a décidé d’imposer, depuis le 26 juillet, un dépistage aux voyageurs revenant d'Espagne.

En Suisse, dans le canton de Genève, le port du masque est obligatoire dans les commerces et dans les discothèques, qui restent ouvertes. D'ailleurs, les lieux de fête doivent désormais collecter les informations de chaque individu, afin de pouvoir contacter les clients si des cas positifs sont déclarés.

Et dans le monde :

Autre exemple de durcissement des mesures sanitaires au Maroc où 8 grandes villes du pays sont isolées jusqu’à nouvel ordre. Face à une hausse de nouvelles contaminations, les autorités marocaines ont interdit les déplacements à destination et en provenance de Casablanca, Marrakech, Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Berrechid et Settat.

A Hong-Kong, les autorités ont annoncé l’obligation de porter un masque dans tous les espaces publics. Les rassemblements en public de plus de deux personnes vont également être interdits.

Au Vietnam, pays pourtant épargné jusque là, la région touristique de Da Nang est coupée du reste du pays depuis vendredi 31 juillet après la recrudescence de cas et la mort d'un homme de 70 ans. Les 1,1 millions d'habitants de la région sont placés en confinement. Pour éviter que le cluster ne se propage à Hanoï, la capitale, les bars sont fermés et les grands rassemblements sont interdits depuis mercredi.

On rappelle que, selon le dernier bilan mondial du coronavirus établi le 31 juillet, les États-Unis restent le pays le plus touché par l’épidémie de coronavirus avec 150.283 décès, devant le Brésil (91 263 décès), et le Royaume-Uni (46 119 décès).

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche