Noyades en France : moins de passages aux urgences en raison du contexte de la crise sanitaire

Par Caroline J. · Photos par Elodie D. · Publié le 11 août 2020 à 10h18 · Mis à jour le 11 août 2020 à 10h24
En cette période de vacances estivales, Santé publique France indique que le nombre de passages aux urgences pour cause de noyade est en baisse de 22 % sur le territoire par rapport à la moyenne du nombre des passages en 2018 et 2019. Aussi, l’organisme rappelle les précautions à prendre.

Malheureusement, comme chaque année à la même période, les noyades se multiplient. Pour autant, dans un nouveau point épidémiologique, Santé publique France rapporte que le nombre de passages aux urgences pour cause de noyade est en baisse.

Ainsi, entre le 1er juin et le 4 août 2020, 596 passages aux urgences pour cause de noyade dans le pays ont été enregistrés dans le réseau de surveillance OSCOUR®. Un chiffre en baisse de 22 % par rapport à la moyenne du nombre des passages en 2018 (811 passages aux urgences pour noyades) et en 2019 (723 passages aux urgences pour noyades) pour la même période.

Parmi ces passages aux urgences pour cause de noyade, 47 % concernent les enfants de moins de 6 ans et 12 % les 65 ans et plus. Enfin, les régions du littoral restent celles enregistrant le plus grand nombre de recours aux urgences pour noyade sur la période.

Santé publique France donne plusieurs raisons à cette baisse et notamment le contexte de crise sanitaire actuel. Ainsi, « jusqu’au 22 juin, la fermeture des piscines publiques ou privées payantes (municipales, bases de loisirs, parcs d’attractions) et des piscines privées à usage collectif (hôtels, résidences de vacances, camping, clubs de vacances) et les conditions restrictives d’accès de certaines plages ont réduit les baignades et donc le risque de noyades » indique l’organisme.

Autres raisons ? La baisse de fréquentation touristique dans certaines régions au mois de juillet, ainsi que les conditions climatiques moins favorables au mois de juin et début juillet 2020 par rapport aux années précédentes.

Aussi, face aux risques de noyades, Santé publique France rappelle les précautions à prendre.


L'organisme recommande ainsi « d’apprendre à nager aux enfants le plus tôt possible ou tout du moins de les habituer au milieu aquatique, même si ces conditions à elles seules ne peuvent prémunir contre les noyades chez les enfants. »

Par ailleurs, « chez les enfants, quel que soit le lieu de baignade, un enfant doit toujours être surveillé de manière permanente et rapproché par un seul adulte responsable, le mieux étant de se baigner avec l’enfant. »

Chez les adultes, l’organisme rappelle les bons comportements à adopter. Evitez de vous baigner si vous ressentez un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons), et ne surestimez pas votre condition physique ou votre niveau de natation. Evitez aussi la consommation d’alcool. N’oubliez pas non plus de rentrer dans l’eau progressivement, surtout après une longue exposition au soleil.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche