Covid-19: l'Île-de-France et la Provence-Alpes-Côte-d'Azur placées en zones à risque par l'Allemagne

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 25 août 2020 à 08h18 · Mis à jour le 25 août 2020 à 08h24
Face à la hausse des nouveaux cas de Covid-19 en Île-de-France et en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, l’Allemagne a décidé de placer ces deux régions en "zones à risque". Conséquences ? Un test de dépistage sera désormais imposé aux voyageurs en provenance de ces deux régions françaises. En attendant les résultats de ce test, ces derniers devront également observer une mise en quarantaine.

La situation sanitaire se complique en France alors que le nombre de nouveaux cas positifs au Coronavirus progresse dans le pays. Après donc le Royaume-Uni qui impose une nouvelle quatorzaine aux voyageurs en provenance de l’Hexagone, un autre pays s’inquiète du rebond de l’épidémie de Covid-19 en France. Ce pays, c'est l'Allemagne. Le ministère des Affaires étrangères en Allemagne a donc annoncé que l’Île-de-France (Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val-d'Oise) et la Provence-Alpes-Côte-d'Azur passaient en "zones à risque".

Un changement qui n’est pas sans conséquences puisque désormais, les personnes revenant de ces deux régions françaises devront se soumettre à un test de dépistage et se placer en quarantaine jusqu'à l'obtention des résultats.

Dans un communiqué publié le 24 août, le ministère des Affaires étrangères en Allemagne met donc en garde ses ressortissants contre « les voyages touristiques, non indispensables» à destination de ces deux régions françaises, où le nombre de nouvelles infections au Covid-19 dépasse le plafond de 50 cas pour 100 000 habitants sur sept jours. L'Allemagne, cité comme exemple dans la gestion de l'épidémie de Coronavirus, craint désormais une nouvelle vague. Hier, le pays indiquait avoir enregistré plus de 700 nouveaux cas en 24 heures. Samedi, l'Allemagne avait recensé plus de 2 000 nouveaux cas en 24 heures.

On rappelle que Paris et les Bouches-du-Rhône sont classés, depuis le 14 août dernier, en "zones de circulation active du virus".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche