Coronavirus : la mairie de Paris va distribuer gratuitement des masques en tissu aux collégiens

Par Laurent P. · Publié le 27 août 2020 à 17h41 · Mis à jour le 27 août 2020 à 17h52
Des masques en tissus gratuits pour tous les collégiens de la capitale pour éviter la propagation du coronavirus ? C'est ce qu'a annoncé la mairie de Paris jeudi 27 août 2020 lors d'une conférence de presse. Une bonne nouvelle pour les foyers parisiens et leur porte-feuille en cette rentrée scolaire.

L'achat de masques, un casse-tête pour les familles et pour leur portefeuille en cette rentrée scolaire 2020... Mais un casse-tête que la mairie de Paris a résolu pour ses administrés pour lutter contre la propagation du coronavirus ! Et pour cause : Patrick Bloche, adjoint en charge de l'éducation, a annoncé lors d'une conférence de presse jeudi 27 août 2020 que la mairie allait distribuer gratuitement des masques en tissus, lavables, à tous les collégiens de la capitale. Une population d'élèves laissée de côté après que la région ait annoncé distribuer des masques gratuitement aux lycéens et que le Premier ministre Jean Castex ait indiqué refuser de distribuer gratuitement des masques à tous les élèves de France, à l'exception des familles dans le besoin ou des personnes à risque.

"Dès la semaine prochaine, un premier masque réutilisable, car lavable" sera donné aux collégiens, a ainsi expliqué Patrick Bloche. Il poursuit : "il y aura ensuite un équipement nouveau, utilisable là aussi plusieurs fois, qui sera fourni aux élèves". Concernant la rentrée scolaire, l'adjoint a également indiqué qu'aucune mesure particulière n'avait été prise par la ville : "Tous les enfants seront scolarisés à partir de mardi", ajoute-t-il, tout en précisant que les mesures déjà en vigueur au déconfinement seraient appliquées avec "le lavage régulier des mains, tous les gestes barrières, le respect au maximum de la distanciation physique, et le souci d’éviter au maximum le brassage des élèves pendant les récréations et au moment de la restauration scolaire".

Et si des élèves venaient à être contaminés ? L'adjoint à l'éducation a également expliqué que la mairie a recensé "les équipements publics situés à proximité des écoles" dans le but de pouvoir "si des groupes restreints d’élèves doivent être constitués, répartir les enfants entre écoles et équipements à proximité". À noter que la mairie va également mettre en place cinq barnums (dont deux mobiles) de dépistage, pour que les Parisiens puissent se faire tester plus facilement et rapidement. Deux ont déjà été installés cet été, sur le bord de la Seine et du canal de l'Ourq.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche