Coronavirus à Paris et en Île-de-France : l'incidence au dessus de 100

Par Rizhlaine F. · Photos par My B. · Publié le 12 septembre 2020 à 12h50 · Mis à jour le 15 septembre 2020 à 18h55
Lors de son point épidémiologique du 10 septembre 2020, Santé Publique France indique que la région parisienne a franchi le pallier des 100 cas pour 100 000 habitants, soit le double du seuil d'alerte. Néanmoins cette tendance semble ralentir sur l'ensemble des départements sauf dans le Val d'Oise.

Chaque semaine, Santé Publique France dévoile son point épidémiologique par région à partir de données consolidées. Alors, où en est la lutte contre l'épidémie de coronavirus en Île-de-France ? Selon le point du 10 septembre 2020 qui réuni les observations faites en semaine 36 (du 31 août au 6 septembre 2020), voici les conclusions concernant l'évolution de la Covid 19 en région parisienne

Désormais la région Île-de-France compte 4 départements dont le taux d'incidence dépasse les 100 cas pour 100 000 habitants, soit le double du seuil d'alerte. La Seine-Saint-Denis rejoint ainsi les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et Paris. Cependant la progression de l'incidence semble connaître un léger ralentissement dans l'ensemble de la région sauf dans le département du Val d'Oise. La stabilisation du nombre de tests réalisés peut expliquer cette évolution de l'incidence.

Par ailleurs selon les données recueillies par Santé Publique France, le taux de dépistage stagne en dessous des 1500 tests pour 100 000 habitants et la hausse du délai pour obtenir ses résultats indique une saturation des laboratoires. Le taux de positivité quant à lui est en légère hausse.

Contrairement au point épidémiologique national qui indique que toutes les tranches d'âges sont concernées, en Île-de-France ce sont les 20 à 30 ans qui sont les plus fortement touchés par l'épidémie de coronavirus. Cela entretient le risque d'une transmission vers des personnes plus âgées (parents, collègues,...) dans la poursuite de la progression du virus. Par ailleurs le nombre de clusters actifs repart à la hausse et sont principalement présent dans les milieux professionnels, établissements sociaux d'hébergement et d'insertions ainsi que les établissements de santé. Quand au milieu scolaire, il représente 5,2% des clusters en cours d'investigation. 

Informations pratiques

Site officiel
www.santepubliquefrance.fr

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche