Coronavirus : les bars peuvent-ils contourner la fermeture forcée en servant des tapas ?

Par Rizhlaine F. · Photos par Julie M. · Publié le 5 octobre 2020 à 10h40 · Mis à jour le 5 octobre 2020 à 10h40
Alors que l'épidémie de coronavirus regagne du terrain en France, Paris et la petite couronne sont placés en zone d'alerte maximale. Conséquence : les bars devront probablement fermer leurs portes. Mais leur serait-il possible de contourner cette fermeture forcée en servant de la nourriture ?

Alors que Paris passe en zone d'alerte maximale, les bars parisiens et de petite couronne risquent la fermeture dès mardi 6 octobre. Une restriction supplémentaire après que ces derniers aient vu leurs horaires se limiter à 22h lorsque la région parisienne était encore en zone d'alerte renforcée face à l'épidémie de coronavirus.  

Mais les bars peuvent-ils contourner cette règle ? La question n'est pas si folle : il faut dire que les tapas pourraient porter à confusion en ce qui concerne la frontière entre un bar et un restaurant. Par ailleurs lors de la semaine précédentes, sur les réseaux sociaux, certains bars ont indiqué qu'ils restaient ouverts au delà de 22h à condition que leurs clients commandent des tapas avec leur boisson. Cela leur suffira-t-il pour éviter la fermeture en zone d'alerte maximale ? 

Tout dépendra de l'arrêté. Concernant la règle des 22h, si au début il était question de faire la distinction selon la licence de l'établissement, l'arrêté publié a finalement fait mention d'une "fermeture des débits de boissons entre 22h et 6h". Dans une Foire Aux Questions, la préfecture de Police avait néanmoins précisé cette notion floue. Ainsi selon ce document un bar est défini comme un "établissements qui pratiquent la vente de boissons alcoolisées à titre principal", un restaurant étant un " établissements qui pratiquent la vente de repas à titre principal, l’alcool ne pouvant être servi qu’en accompagnement d’un repas ".

Ces premiers ont ainsi du fermer avant 22h tandis que les restaurants pouvaient de leur côté continuer à servir des boissons alcoolisées à condition qu'elles accompagnent un repas. La préfecture précisait également que " Les établissements qui exercent à la fois une activité de bar et de restaurant peuvent exercer l’activité de restauration uniquement, après 22h, c’est-à-dire qu’ils ne pourront plus servir d’alcool après 22h sauf accompagné d’un repas".

Mais les tapas, les chips, ainsi que les planches de fromage ou de charcuterie que l'on a l'habitude de retrouver dans les bars de la capitale peuvent-ils être considérés comme un repas ? Selon les dires Frank Delveau, le président de l'Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie interrogé par Le HuffPost “Une assiette de frites, une planche, ou du saucisson, ce n’est pas un repas. Un repas c’est un couteau, une fourchette, une serviette, avec un plat chaud, ou une grande salade. Ce n’est pas une personne qui mange et cinq autres autour qui boivent”

Alors fermeture ou pas fermeture ? Tour dépend de la manière dont sera tourné l'arrêté actant la décision. Si la fermeture des bars se fait selon la licence, les bars à tapas ne pourront alors pas déroger à la règle. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche