Pass Navigo : la recharge par iPhone bientôt possible

Par Cécile D. · Photos par Caroline J. · Publié le 13 octobre 2020 à 11h14 · Mis à jour le 13 octobre 2020 à 11h14
On attend encore la confirmation, mais la nouvelle est bonne. Les utilisateurs Apple pourraient, d'ici la fin de l'année, recharger leur pass Navigo directement depuis leur smartphone. L'achat de tickets ou d'abonnement serait envisagée pour 2021.

La rumeur court depuis plus d'un an déjà, et la fonctionnalité est très attendue : d'ici la fin de l'année 2020, il serait enfin possible de recharger son pass Navigo directement via son iPhone. Nos confrères de iGénération affirment qu'un « un représentant de l'équipe Vianavigo Lab (l'espace collaboratif d'IDFM) » a confirmé que « la fonction de rechargement du pass Navigo depuis la puce NFC de l'iPhone » devrait être mise au point et installée dans peu de temps.

Si Île-de-France Mobilités ne s'est pas encore exprimée sur le sujet, le service client de la RATP expliquait fin septembre 2020 que le support pour la recharge du pass et l'achat de tickets est en cours d'élaboration. Ces fonctionnalités sont déjà disponibles pour certains téléphones Android : elles font partie du plan de modernisation et de « révolution numérique » présenté il y a un an par la RATP.

Si les iPhones n'en sont toujours pas pourvus, c'est qu'Apple n'a pas facilité la mise en place de ce support. L'entreprise américaine a bloqué l'accès à la NFC depuis deux ans ; le constructeur n'en donne les clés qu'avec parcimonie et sous conditions. Ce blocage semble s'être enfin levé récemment : Apple aurait enfin accepté d'ouvrir la porte à IDFM. Il suffit maintenant d'adapter l'application Vianavigo au système des iPhones.

Apple était hostile aux technologies NFC car elles permettent des paiements autres que ce qu'ils ont développé en interne comme le système de paiement sans contact, Apple Pay. C'est pourtant grâce à NFC que les clients Samsung, Huawei, Xiaomi ou Orange peuvent recharger leur pass sans devoir se déplacer.

Valérie Pécresse considérait, au moment du lancement de cette innovation, que le problème était avant tout financier« Apple voulait qu'on paye ce service, alors que les autres opérateurs ont accepté de le prendre à leur charge. Eux se sont engagés sans condition dans ce partenariat. Le risque si on paye, c'est de se retrouver pieds et poings liés avec Apple. Que se passera-t-il s'ils veulent changer leurs tarifs et qu'on n'est pas d'accord ? »

D'ici quelques semaines, les utilisateurs d'iPhone devraient enfin pouvoir profiter de ces nouveautés. Rendez-vous à la fin de l'année.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche